Phytosanté Espace

Phytosanté Espace

VITAMINES


Vitamine A

vitamine A.jpg

Autres noms de la vitamine A: vitamine A préformée, rétinol, rétinal, acétate de rétinyle, palmitate de rétinyle, rétinyle phosphate.
Autres noms du bêta-carotène : provitamine A,

 

Propriétés chimiques : C20H30O (isomères);

Propriétés physiques: Liposoluble;

 

La vitamine A (rétinol/rétinal all-trans/9-cis/11-cis ; correspondant à une isomérie de la chaîne isoprénique) aussi appelés vitamères, est une entité qui regroupe des composés naturels ayant une activité biologique analogue à celle du rétinol, le principal représentant de cette famille.

En tant que vitamine, c’est une substance organique non calorique, essentielle à notre métabolisme et non généralement produite par notre organisme,   elle peut être stockée dans les tissus adipeux.

 

Dans l'organisme, elle existe sous forme de rétinol, de rétinal, d'acide rétinoïque et de rétinyl phosphate. Ces molécules sont altérées par l'oxygène de l'air, altérations accélérées par la lumière et la chaleur.

 

La vitamine A existe sous deux formes 

Le rétinol et ses dérivés: d’origine animale

Les caroténoïdes: d’origine végétale. Les caroténoïdes sont responsables de la coloration des végétaux : parmi les 700 identifiés, 50 sont considérés comme actifs c'est-à-dire ayant une activité vitaminique A. On citera le bêta-carotène de la carotte ou encore le lycopène de la tomate et la zéaxanthine du maïs.

 

Structure et métabolisme 
L'hydrolyse des carotènes avec production de rétinol se ferait classiquement sous l'influence d'une enzyme d'origine hépatique, la caroténase. Le rétinol et les caroténoïdes s’associent aux micelles, petites vésicules de transport, pour passer la muqueuse intestinale, leur absorption se fait en présence de graisses et de sels biliaires. Ils sont ensuite transportés par la lymphe et le sang vers les cellules du foie, le tissu adipeux ou d’autres organes utilisateurs comme la peau ou la rétine.

Les carotènes  d'origine végétale sont des précurseurs du rétinol. Une molécule de bêta-carotène, par hydrolyse de la liaison 15-15′ sous l'influence d'un caroténoïde mono-oxygénase (ββ-carotène 15,15′ mono-oxygénase), donne deux molécules de vitamine A. Par contre, les deux autres carotènes (alpha et gamma) ne donnent naissance qu'à une seule molécule de vitamine A. Les esters de rétinol sont les formes de stockage tandis que le rétinol est la forme de transport.  

Le stockage s'effectue presque uniquement dans les cellules stellaires du foie, beaucoup plus accessoirement dans les capsules surrénales, les testicules, les ovaires et les reins. 

  

Propriétés

La vitamine A est une vitamine importante pour la vision, grâce à ses différentes formes  elle intervient pour former une photopile dans les cellules nerveuses de l'œil : les bâtonnets.

Le rétinal a un rôle essentiel dans la vision. En effet, il est un des constituants de la rhodopsine, le pigment des cellules en « bâtonnets » de la rétine qui sont responsables de la vision en noir et blanc crépusculaire. Le tissu rétinien est donc un fort consommateur de vitamine A.

 

L’acide rétinoïque agit sur la prolifération et la différenciation de certains tissus comme celui du poumon, de l’intestin, de la peau. Il joue un rôle dans la régulation de l’expression du génome.

 

 Le bêta-carotène est un anti-oxydant : il piège les radicaux libres produits par les réactions de stress de l’organisme. Il agit au niveau de la peau où il a un effet protecteur contre les agressions des rayons UV.

 

 Elle stimulerait la production de mélanine qui est le pigment responsable de la couleur de la peau, donc consommer des aliments riches en vitamine A, permet d'obtenir un teint hâlé (brun) tout en favorisant l'hydratation de la peau.

 

Elle contribue au métabolisme normal du fer

 

Elle participe aussi à la croissance des os, à la reproduction et à la régulation du système immunitaire. 

 

 Meilleurs sources alimentaires

 Le bêta-carotène est surtout présent dans les légumes et les fruits colorés (jaune, vert ou orange) suivants : La teneur en bêta-carotène des légumes et des fruits dépend de leur maturité et de la saison.

Légumes : carotte, épinard, fenouil, poivron rouge, oseille, céleri, poivron vert ou jaune, chanterelle, tomate, asperge, chou rouge, brugnon, endive, patate douce.

Salades : pissenlit, mâche, cresson, persil, chicorée frisée, laitue, pourpier, ortie, cerfeuil.

Fruits secs : abricot, pruneau.

Fruits frais : mangue, melon, abricot, kaki, papaye.

 

Apport nutritionnel recommandé 

- Pour l'adulte sain, les besoins quotidiens sont de l'ordre de 2 500 à 5 000 U.I. 2 Ces besoins peuvent être accrus au cours de certaines circonstances physiologiques;
- Pour l'enfant, ils sont généralement de 2 000 à 4 500 U.I. de 1 à 12 ans et;

- Pour l'adolescent, de 5 000 à 6 000 U.I. de 13 à 20 ans;
- Pendant la grossesse et l'allaitement, l'apport quotidien doit atteindre 6 000 à 8 000 U.I.

 

Carence

- La carence d'apport est, le plus souvent, responsable de l'hypovitaminose A, en particulier chez le nourrisson soumis à un régime sans lait. Les adultes peuvent également souffrir d'un apport insuffisant lorsqu'ils se soumettent à des régimes stricts, éliminant de leur diététique :  œufs, graisses, légumes verts,...

 - Il existe également une carence d'utilisation, car le métabolisme de la vitamine A exige l'intégrité des fonctions hépatiques et intestinales. De plus, les troubles du transit intestinal inhibent la transformation du bêta-carotène en vitamine A.

 - Une carence en zinc ou vitamine C et l’alcoolisme diminuent la conversion du bêta-carotène en vitamine A.

 

Signes de carence

Les premiers signes de la carence sont la photophobie et la cécité crépusculaire. Il s'ajoute rapidement des troubles divers portant sur la croissance, entraînant la dédifférenciation des épithéliums avec diminution de la résistance aux infections et affectant certaines glandes endocrines et les divers métabolismes.

On retrouve des altérations de la peau et des muqueuses avec une susceptibilité accrue aux infections respiratoires.
A un stade avancé par une xérophtalmie, c'est-à-dire des nécroses et blessures de la cornée pouvant aller jusqu’à la cécité.

 

Indications

L'administration de la vitamine A est indiquée non seulement au cours des symptômes de carence mais aussi contre certains troubles métaboliques et en cas de prédisposition aux infections.

- Grossesse car risque d'effet tératogène, allaitement, syndrome prémenstruel

- Retard de croissance,

-Diminution de la résistance aux infections, photophobie, héméralopie, xérophtalmie, kératomalacie, ichtyose, kératose piliaire, hyperkératose,

- Acné, cheveux secs, ternes et cassants. 

 

Excès

Un apport excessif de vitamine A lors de grossesse, peut entraîner  des malformations de l'enfant (effet tératogène). Effets constatés sur des femmes ayant pris trop de vitamine A.

L’intoxication à la vitamine A se traduit par des nausées et vomissements dus à une accumulation toxique dans le foie, des douleurs osseuses et des troubles neurologiques.


10/02/2015
1 Poster un commentaire

Vitamine B1 (Thiamine)

vitamine B1.jpg

 

La vitamine B1 appartient aux vitamines dites hydrosolubles.

Elle a un rôle essentiel dans le métabolisme des glucides car elle favorise des glucides en énergie

De même,  elle a une action essentielle à la transmission de l'influx nerveux, ainsi qu’à la croissance. Elle facilite également la dégradation de l'acide pyruvique, toxique pour le système nerveux.
En cas de carence, les conséquences cliniques peuvent être graves : le Béri-Béri, l'encéphalopathie alcoolique (polynévrites), perte d'appétit, troubles de la vue, problèmes psychologiques, fatigue importante, problèmes cardiaques (myocardites),  dépression....

 

Dose journalière:
La dose journalière recommandée, nommé aussi AQR pour apport quotidien recommandé est:
1.4 mg, voire plus dans certains cas (demandez conseil à un spécialiste).

 

Les meilleures sources de vitamine B1

On la trouve dans la levure de bière, les germes de blé, l'orge, le seigle, le pollen, les céréales complètes biologiques (riz brun), les légumineuses, les oranges, les petits pois.

 

Excès:

Pas de problèmes connus en cas d'excès (rappel : vitamine hydrosoluble, moins de risques d'excès).


10/02/2015
0 Poster un commentaire

Vitamine B12

Vitamine B12.jpg

La vitamine B12 est une vitamine hydrosoluble, résistante à la chaleur (point de fusion 300°), mais inactivée par la lumière et les solutions hautement acides ou basiques. Elle est également hygroscopique, c’est-à-dire qu’elle absorbe l’humidité de l’air. Ainsi, elle peut fixer jusqu’à 12% de son poids en eau par simple exposition à l’air. Il faut donc la conserver à l’abri de l’air et de toute source d'humidité.

Elle est stockée par le corps, dans le foie, qui dispose de plusieurs années de stock. L’organisme humain n’est pas en mesure de synthétiser lui même la vitamine B12, elle doit donc être apportée par l'alimentation.

La vitamine B12 existe dans l’organisme sous différentes formes : les cobalamines, principalement l’hydroxocobalamine et la cyanocobalamine.

Cette vitamine, à part de participer à la fourniture de l’énergie, comme toutes les vitamines du groupe B, elle dispose aussi d'actions spécifiques, comme un rôle anti-allergique ou détoxifiant (la vitamine B12 aide à éliminer les toxines du corps), de même elle joue un rôle important dans la reproduction et la croissance des cellules, surtout celles de tube digestif, du système nerveux et de la moelle osseuse. De même elle intervient dans la synthèse d’ADN.

 

Besoins journaliers

Les apports journaliers recommandés en vitamine B12 sont de 3 mg /j en moyenne chez l’adulte de base, mais ils peuvent varier en fonction de l'âge ou de l'état physiologique (femme enceinte, femme allaitante).

 

Meilleurs sources 

De même elle est présente dans : la levure alimentaire, certaines algues (la spiruline)), certaines céréales (blé, avoine, orge), certaines légumineuses (lentilles, le soja, pois chiches, pois secs…), certains légumes et fruits secs,

 

Carence en vitamine B12
Il existe deux causes principales de l'hypovitaminose B12 : 

- Une carence d’apport : dans les cas de malnutrition ou dans les pays industrialisés chez les végétariens et les végétaliens.

- Un défaut d’absorption intestinale de la vitamine B12 résultant d’un problème au niveau de la sécrétion du facteur intrinsèque par l’estomac (anémie pernicieuse), d’une chirurgie de l’estomac ou de l’intestin, en cas de maladies chroniques de l’intestin, de maladie coeliaque ou d’infestation par des ténias (bothriocéphalose).

Comme la réserve en vitamine B12 dans l’organisme est particulièrement importante et permet de répondre aux besoins physiologiques pendant plusieurs années de 3 à 5 ans, les symptômes de carence ne peuvent apparaître qu’après des mois et des années, après l’épuisement de réserve (1/10 réserve total).

La carence  se traduit par :
- Une anémie dite « anémie pernicieuse », également appelée « anémie de Biermer », se manifestant par une fatigue générale, une pâleur du visage, une perte d’appétit et donc une perte de poids, des troubles neurologiques (troubles de l’équilibre, fourmillements et faiblesse dans les jambes, troubles de l’humeur, perte de mémoire, ..) et des troubles hématologiques (en son absence, les globules rouges adultes grossissent mais ne se divisent pas, ce qui entraîne une diminution de leur nombre).
- Des troubles digestifs : nausées, constipation, colites…
- Une inflammation de la langue.
- Une diminution des défenses immunitaires.
- Des douleurs musculaires.
- Des allergies.

 

 

Excès en vitamine B1

La vitamine B12 est une vitamine atoxique, c'est-à-dire que même en cas de consommation excessive, les risques pour la santé sont très faibles. Par contre, les troubles sont plus nombreux en cas de carence.

Or une consommation excessive prolongée favorise l’apparition de  l’acné

 

 

Indications :

La vitamine B12 est utilisée en usage thérapeutique, notamment pour lutter contre l'anémie, car elle est responsable de la formation des globules rouges dans le sang et de leurs qualités

Elle est prescrite en cas  de :

Anémies pernicieuses (ou maladie de Biermer, par absence du facteur intrinsèque), anémies macrocytaires, anémies hyperchromes, anémies de la grossesse et du nourrisson…car elle a une action sur le renouvellement des globules rouges.
Prévention de maladies cardio-vasculaires, en traitement de fond et en synergie avec les vitamines B6 et B9
- Troubles de la croissance chez l’enfant.
- Débilité (action tonique).
- Chez les personnes âgées, contre les troubles de la mémoire, dans la prévention de la démence et de la maladie d’Alzheimer.
- Dans le sport, en tant qu’anabolisant.
Troubles visuels dus au tabagisme. 


20/06/2013
0 Poster un commentaire

Vitamine B2 : Riboflavine

vitamine B2.jpg

Cette vitamine joue un rôle important dans la transformation des aliments simples (glucides, lipides et protéines) en énergie, elle sert aussi à la synthèse des flavines  responsables de la fabrication des globules rouges (mécanismes d'oxydoréduction (mitochondries))  et des hormones, ainsi qu’à la croissance et à la réparation des tissus (muscles). Sans oublier son importance pour l’appareil oculaire.

 

Conséquences de carence :

En pratique, sa carence est toujours associée à la carence d'autres vitamines du groupe B. Les symptômes sont donc intriqués. Il s'agit surtout de malnutrition avec carences protidiques, mais la grossesse, les thyréotoxicoses (excès de fonctionnement de la thyroïde), certains médicaments (chlorpromazine, imipramine, amitriptyline) peuvent en augmenter les besoins. L'alcool, le méthotrexate, les anticonvulsivants engendre également des carences en folates en interférant sur leur métabolisme.

Elle engendre une anémie, une diminution de la résistance aux infections, des troubles du comportement et des atteintes des nerfs périphériques (fourmillement et perte de force). Dans la grossesse, cela peut engendrer des malformations graves.

De même, elle se manifeste par des sécheresses des téguments :

- Lésions muqueuses et cutanées buccales (lèvre, bouche, langue...)

- Lésions des yeux et conjonctives,

- Sécheresse des organes génitaux

 

DOSE JOURNALIERE QUOTIDIENNE :

La dose journalière recommandée, nommé aussi AQR pour apport quotidien recommandé est:
1.7 mg, plus dans certains cas (demandez conseil à un spécialiste).

 

Les meilleures sources de vitamine B2:

Cette vitamine est très répandue dans la nature, On la retrouve dans tous les aliments. On la trouve dans les crustacés (les moules,..), dans les protides (la viande et le foie de bœuf, abats, œufs),  la levure de bière, les végétaux (épinards,…), les germes de blé, les noix,  le pollen, les fromages, les amandes, les abricots, le lait cru, les céréales complètes, le pain complet et les produits céréaliers à grains entiers ou enrichis.

 

EXCES

Il n'y a aucun effet de surdosage connu, puisque c’est une vitamine hydrosoluble, l'organisme ne la stocke pas.


15/05/2013
0 Poster un commentaire

Vitamine B3 ou PP: Acide nicotinique ou nicotinamide ou niacine

Vitamine-B3.jpg

On la nomme  PP (pellagra preventive) car une carence en cette vitamine est responsable de la pellagre. Elle joue un rôle dans la formation des globules rouges, la circulation sanguine, le transport de l’oxygène aux cellules (respiration cellulaire), le fonctionnement du système digestif et du système nerveux, la synthèse des hormones (sexuelles) aussi le métabolisme des glucides, lipides et protides. Elle est le précurseur des facteurs impliqués dans un grand nombre de réactions aboutissant à la synthèse d'énergie (glycolyse, dégradation des lipides, …). Elle collabore également au processus de formation de l’ADN (matériel génétique) de même intervient dans le mécanisme de sa réparation une fois endommagée par des rayonnements, des polluants, des toxiques, des médicaments, des radicaux libres, permettant ainsi une croissance et un développement  normaux.

 

Conséquences de carence :

Sa carence est à l'origine de pellagre qui se caractérise par une inflammation de la peau, avec pigmentation de même une intolérance solaire, inflammation des muqueuses digestives surtout les intestins et se présente sous forme de diarrhée.
D'autres symptômes neurologiques sont plus contestables, car probablement liés à la carence associée d'autres vitamines.

Elle est avant tout liée à la malnutrition. Elle peut être favorisée par l'alcoolisme, la cirrhose, les syndromes de malabsorption, le diabète, l'hémodialyse, certains cancers, certains antibiotiques anti-tuberculeux.

Cette carence existe dans les pays où l'alimentation comprend peu de protéines animales.

 

Indications :
 Aurait un effet préventif et curatif en cas de schizophrénie, pourrait avoir un effet préventif des migraines  et maladies de cuir chevelu.

 

Dose journalière :
Dose journalière recommandée :
15 à 18 mg

 

Les meilleures sources de vitamine B3 :

L'organisme peut la fabriquer à partir du tryptophane, mais de façon insuffisante.

On trouve cette vitamine dans les fèves et fruits (avocat, la poire), la levure de bière, les germes de blé, le foie, les champignons, les légumineuses, les arachides, les céréales complètes bio ( sauf maïs, sorgho, millet ), la farine de blé complet, la gelée royale, les poissons comme le thon frais, la morue, le saumon, le flétan, l'espadon, les fruits secs, le lapin, le poulet, l’œuf ainsi que les produits céréaliers à grains entiers ou enrichis.

 

Excès :

Le surdosage (>120 mg de vitamine B3) engendre des diarrhées, dépression, problèmes de peau (rougeurs), maux de tête, une élévation de la glycémie, des hépatites.


A noter :
Une personne qui mange suffisamment de protéines (viande,...) aura assez de niacine, car le tryptophane (un acide aminé) contenu dans la viande se convertit aisément en niacine.


17/01/2015
0 Poster un commentaire


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser