Phytosanté Espace

Phytosanté Espace

Verveine officinale

Vervaine officinale.jpg

 

Nom biologique : Verbena officinalis

Famille : Verbenaceae 

Noms communs : verveine officinale, verveine commune, verveine sauvage, herbe sacrée, herbe aux enchantements, herbe aux sorciers, herbe de sang

Noms anglais : verbena , vervain

 

 

Description morphologique 

Appelée par les Gaulois également Herbe à tous les maux ou Guérit-tout, la verveine officinale était reconnue pour ses innombrables vertus. C'est une plante qui appartient à la famille des verbénacées,  herbacée annuelle et de 30 à 70 cm de haut. Elle se reconnait à sa tige velue,  dressée et ramifiée sur lesquelles des feuilles opposées très découpées en lobes dentelés se développent, avant une floraison de petites fleurs lilas réunies en épis fins et longs. 

La floraison s'étale de juin à octobre et les sommités fleuries sont de coloris variés, mais majoritairement violet pâle.

Le fruit de la verveine présente quatre akènes qui se séparent à maturité.

La partie aérienne fleurie, cueillie en juillet, est séchée puis utilisée en phytothérapie sous forme de teinture mère ou d'infusion.

 

Habitat et répartition 

La verveine officinale est originaire des prairies européennes et répandue également en Asie et en Afrique du Nord. On la rencontre au bord de chemin et dans les friches. Elle est souvent cultivée en annuelle.   

Elle est de culture facile, compte tenu de son caractère assez sauvage : elle se cultive en plein soleil dans un sol bien drainé qui peut être assez pauvre. Mais elle ne résiste pas à un gel plus rude que -5°C. 

 

Principes actifs

Le principe actif majeur de la verveine est :

- La verbénaline iridoïde à laquelle la plante doit ses propriétés antinévralgiques.

Elle contient également :

- Les tanins, les mucilages, la saponine, les flavonoïdes, les acides phénols, le citral, les terpénoïdes, les quinones et une flavone.

 

Propriétés 

- Digestive;

- Diurétique;

- Antioxydante;

- Anti-inflammatoire;

- Apéritive;

- Fébrifuge;

- Antitussive;

- Stimule la fonction hépatique;

- Apaisante, tranquillisante,  anti-stress;

- Stimulante de l'utérus;

- Antibactérienne;

- Agit sur le système hormonal (femme).

 

Indications

- Troubles digestifs : digestions difficiles, crampes et des spasmes d'estomac, diarrhée;

- Rhumatismes, douleurs articulaires;

- Affections du système nerveux : anxiété, vertiges, migraines, stress, angoisse, insomnies;

- Manque d’appétit;

- Paresse hépatique;

- Règles irrégulières;

- Ecchymoses et douleurs à la suite de chocs traumatiques;

- Affections de la peau : peaux atopiques, érythèmes fessiers ou solaires, crevasses, gerçures, aphtes, piqûres d'insectes, contusions et foulures; 

- Ulcères buccaux.

 

Préparation et médication

Formes et préparations : gélules, infusions, décoctions, teinture mère, huiles essentielles

Parties utilisés : Les sommités fleuries sont utilisées en début de floraison et les feuilles fraîches.

- Infusion : verser dans une tasse de l'eau bouillante sur 1 à 2 g  (1 à 2 cuillères à café) de feuilles de verveine coupée puis de filtrer après cinq à dix minutes. A prendre après les repas.

- Pour lutter contre les troubles nerveux vertiges ou de migraines,… Prendre l’infusion, ou appliquer des compresses

- Pour lutter contre les ulcères buccaux, aphtes : Faire un  bain de bouche avec la décoction.

- Pour lutter contre les troubles nerveux : prendre 30 à 50 gouttes par prise de la teinture mère de la plante, ou prendre avec un verre d'eau dans la journée au moment des repas, 3 à 6 gélules  par jour (les gélules à 100% de plante dosées à 1 380 mg). 

- Pour lutter contre les coups de soleil, les érythèmes fessiers, les crevasses, les gerçures, les piqûres d'insectes, les bleus et autres contusions: Appliquer une compresse imbibée dans l’infusion. 

 

Associations avec d’autres plantes

- On la retrouve souvent associée à la menthe dans les tisanes digestives, surtout pour la saveur de cette dernière, car la verveine officinale n'en possède pas.

- Une combinaison de verveine (36 mg, SinuComp Phytopharmica) avec d’autres plantes (racine de gentiane, fleurs de sureau, d’oseille et de primevère) est utilisée dans le traitement aigu et chronique de la sinusite.

 

Contre-indications et précautions d'emploi 

La verveine doit être utilisée avec précaution chez les personnes:

- Ayant  une insuffisance hépatique ou prenant des médicaments métabolisés par les enzymes hépatiques;

- Ayant  des problèmes de coagulation ou prenant des anticoagulants;

- Ayant une faible pression sanguine ou prenant des médicaments contre l’hypertension artérielle;

- Prenant des vasopresseurs;

- Souffrantes d’anémie, de troubles gastro-intestinaux ou de troubles neurologiques.

 

Effets indésirables

Les effets secondaires les plus fréquents notés sont:

- Système gastro-intestinal: les iridoïdes, substances présentes dans la verveine, peuvent provoquer une contraction des muscles de l’intestin.

- Système sanguin: la verveine contient une quantité variable de vitamine K, ce qui peut diminuer l’efficacité des anticoagulants.

- Système hépatique: les terpénoïdes, ingrédients actifs de la verveine, modifient les niveaux d’enzymes du foie.

- Peau : Quelques cas de dermatites ont été rapportés au contact de la verveine (Verbena officinalis) qu’elle soit appliquée par voies orale (en combinaison avec d’autres plantes) ou topique.

 

Interactions avec des plantes médicinales

Il n'y a pas d'interaction connue. 

 

Interactions avec des médicaments ou des compléments

Les données provenant de publications scientifiques ou issues de la médecine traditionnelle ont rapporté des cas d’interaction de la verveine avec certains médicaments ou compléments alimentaires tels que:

- Les antibiotiques, dont les effets s’ajoutent aux propriétés antibactériennes de la verveine.

- Les anticoagulants et antiplaquettaires, dont les effets peuvent être diminués par la verveine.

- Les antihypertenseurs, dont les effets s’ajoutent aux propriétés vasodilatatrices de la verveine.

- Les anti-inflammatoires, dont les effets pourraient être accrus par la verveine.

- Les oestrogènes et progestérones (hormonothérapie). La verveine pourrait empêcher l’action des oestrogènes.

- Le fer, dont la verveine pourrait inhiber l’absorption.

 

Recherche sur la verveine officinale

 Sinusite : Des études cliniques préliminaires suggèrent qu’une combinaison de plantes incluant la verveine et des extraits de fleurs (SinuComp, Integrative Therapeutics, Allemagne) avec des antibiotiques et des décongestionants semble réduire la durée des sinusites, comparée à des traitements standards.

 

Remarque

- Il ne faut pas confondre la verveine officinale avec la verveine citronnelle odorante ( Aloysia triphilla ), petit arbrisseau aux vertus différentes, vendue sous forme de tisanes et souvent moins riche en principes actifs. La verveine achetée dans le commerce pour faire des infusions est de la verveine citronnelle, en réalité.

- Grâce à la présence de prostaglandines qui régulent la dilatation des vaisseaux et l'agrégation des plaquettes, elle peut avoir une action semblable à celle de l'aspirine.

 

Sources 

200 plantes qui vous veulent du bien 
De Carole Minker 
Editions Larousse 2013 

Guide de la phytothérapie 
Du Dr Jörg Grûnwald et Christof Jancke 
Editions Marabout 2004 

Petit Larousse des plantes médicinales 
De Gérard Debuigne et François Couplan 
Editions Larousse 2009 
Du bon usage des plantes qui soignent 
De Jacques Fleurentin 
Editions Ouest-France 2013



23/04/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres