Phytosanté Espace

Phytosanté Espace

Salsepareille

salsepareille.jpg

Nom biologique : Smilax aspera

Famille : Smilacaceae

  

La Salsepareille  est une espèce de plantes monocotylédone appartenant au genre Smilax, qui fait lui-même partie de l’ordre des Liliales et de la famille des Smilacacées. Elle est parfois appelée Liseron épineux. 

Le genre Smilax compte 350 espèces dans le monde. D’autres espèces sont utilisées à des fins médicinales.

 

Description morphologique 

C’est un arbuste, vivace qui peut atteindre plusieurs mètres à tige très rameuse,  tige volubile, ligneuse, sarmenteuse garnie d’épines. Les feuilles sont cordiformes, alternes, persistantes, luisantes, sont en forme de cœur ou de pique à la base du pétiole existent deux vrilles. La floraison a lieu d’août à octobre en région méditerranéenne, les fleurs sont petites, de couleur blanche jaunâtre, disposées en grappes et réunies en petites ombelles. Les fruits arrivent à maturité en novembre-décembre; le fruit est une baie rouge, globuleux, parfois ovales, ressemblent à des groseilles portant 2 à 3 graines.

 

Habitat et répartition 

C’est une espèce spontanée répandue dans les forêts, le long des cours d’eau et sur les terrains marécageux. Elle exige les sols riches et profonds.

 

Principes constituants

Elle contient 1 à 3% de saponines stéroliques, tels que la sarsapogénine, dont la composition est voisine de la testostérone et de la progestérone. Elle produit un effet tonique, en favorisant la production d'hormones sexuelles chez l'homme, et en provoquant une augmentation de la masse musculaire. De même, elle stimule chez la femme,  la production de progestérone et traite le syndrome prémenstruel ainsi que les troubles reliés à la ménopause, tels que l'asthénie et la dépression

Elle contient également des phytostérols, tels que le beta-sitostérol, environ 50% d'amidon, de la résine, de l'acide sarsapique et des sel minéraux

 

Propriétés 

Anti-rhumatismale, anti-inflammatoire, purifiante du sang, anti-goutte, diurétique, fortifiante, diaphorétique (sudorifique) , aphrodisiaque (stimule la sécrétion des hormones sexuelles, augmente la masse musculaire, de même elle est utilisée comme plante ornementale.

 

Indications

- Problèmes de circulation, goutte, calculs rénaux;

- Rhumatisme, arthrite, arthrose;

- Affections cutanées:  dermatose, eczéma, psoriasis, lèpre , syphilis;

- Anorexie;

-  Affections respiratoires: grippe;

- Constipation, colopathie chronique, dyspepsie;
- Troubles liés à la ménopause (dépression, sauts d'humeur); 

 

Préparation et médication 

Décoction:  

30 g par litre d'eau: faire  bouillir 10 mn et laisser infuser 10 mn à boire dans la journée (3 tasses/jour avant les repas). 

Infusion:

On infuse les racines desséchées dans l’eau bouillante pendant 4 heures puis on filtre et on boit un verre trois fois par jour pendant une semaine contre la goutte.

Teinture:

10 à 50 gouttes dans un verre d’eau, 2 fois par jour, jusqu’à amélioration des symptômes.

Usage culinaire:

Les jeunes pousses des branches de la salsepareille se préparent en cuisine de la même façon que les asperges ( On les cueille au printemps quand elles sont rougeâtres et très tendres; elles ont une saveur légèrement amère plutôt agréable).

 

Toxicité

- Ne pas dépasser les doses prescrites, la salsepareille pouvant provoquer des nausées ou des problèmes hépatiques, lorsque prise à fortes doses

- Seules ses racines sont utilisées, les baies ne sont pas consommables, car elles sont toxiques.

 

 



06/03/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres