Phytosanté Espace

Phytosanté Espace

Laurier rose

Laurier rose.jpg

Nom biologique : Nerium oleander

Famille : Apocynaceae

 

Description morphologique 

C’est un arbrisseau, ornemental, à feuilles de 1 à 3 m de hauteur, en effet,  il peut mesurer plus de 4 m de haut si on le forme en arbre. Les feuilles sont longues, persistantes et étroites, coriaces et de couleur verte foncée, parfois panachées assurent une touche de verdure toute l’année. Les fleurs sont belles de couleur rose, blanches, jaunes, orangées, rouges ou de diverses nuances de rose. Elles sont simples, doubles ou triples s'épanouissent en été, de juin à octobre en été.

Le fruit est formé de 2 follicules rapprochés, de 10 à 15 cm de long, contenant plusieurs graines munies de poils brunâtres destinés à la dissémination par le vent. 

L'écorce et les feuilles ont une odeur désagréable, une saveur âcre et amère.  

 

Habitat et répartition 

C’est une espèce naturelle répartie dans toutes les régions ensoleillée et chaude pour prospérer.  Elle s’accommode sur tous les types des sols, en effet, elle appréciera en outre un sol bien drainé. Elle se développe sur les bords des cours d’eau. On lui réserve généralement aux haies en pleine terre, ou à la décoration d'une terrasse, pour un sujet conduit en pot.

 

Principes actifs 

Le laurier-rose renferme de la cire, une matière grasse verte, de la chlorophylle, une matière indifférente blanche, cristallisable, une résine jaune, âcre, fixe, électro-négative qui est le principe toxique, du tannin, du sucre incristallisable, de l'albumine, de la cellulose, des sels.

Les feuilles, la sève et l'écorce contiennent un principe actif vénéneux à base de glucoside particulièrement actif. Le plus connu est l'oleandrine, mais il y a plus de 10 autres glucosides : 5 þ-cardenolides, 5 a-cardenolides, comme uzangenine, oleandrigenine (16-Acetylgitoxigenine), glucosyloleandrine, gentiobiosyl oleandrine, nerigoside, digitalose/diginose, diginose, gentiobiose-diginose.
  

Propriétés  

L'action pharmacologique du laurier-rose est due à deux glucosides, la nériine et l'oléandrine, fortement toxiques. Certains sujets particulièrement sensibles tolèrent mal les préparations à base de laurier-rose qui peuvent provoquer des formes d'empoisonnements très graves.

C'est pourquoi l'utilisation de préparations comme l'extrait alcoolique ou la teinture, en usage interne, doit être soumise à une surveillance médicale. Il n'y a, par contre, aucune contre-indication à l'usage externe de cette substance médicinale; la poudre de laurier-rose, en particulier, a un effet sternutatoire et est très efficace contre certains parasites comme les poux et la gale, les pellicules, engelures et les verrues.

 

Préparation et médication 

On bout les feuilles fraîches dans l’eau pendant 30 minutes, puis on trempe les doigts et les pieds dans la bouillie une fois par jour pendant une semaine contre les engelures et les enflures.

On écrase les feuilles fraîches et on les applique comme compresse sur la peau contre la gale.

On applique le latex qui coule des jeunes pousses sur les verrues et les cors trois fois par jour pendant une semaine pour les détruire.

On fait un lavage de la chevelure avec l’eau distillée des fleurs deux fois par semaine pendant un mois contre les pellicules, les poux.

 

Toxicité

Le laurier rose (feuille, fleur, graine, sève et bois; frais ou séchés) est une des plantes les plus dangereuses de nos régions, dont toutes les parties sont toxiques. L'ingestion d'une simple feuille peut s’avérer mortelle pour un adulte, en raison  qu'elle est est une plante cardio-toxique, qui provoque également des vomissements et des troubles nerveux.

L'intoxication survient généralement après ingestion ou mâchonnement de feuilles, de fleurs, de branches, de graines... mais on a décrit des cas après ingestion d’eau dans laquelle une de ses parties a trempé, léchage après contact avec de la sève, et même inhalation de fumées lors de combustion de l’arbre!

Toutes les espèces sont concernées par l’intoxication : les herbivores, les chiens, les chats, les rongeurs ainsi que les oiseaux.

 

 



16/02/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres