Phytosanté Espace

Phytosanté Espace

vitamine B5 ou acide pantothénique :

C’est une vitamine hydrosoluble présente dans de grand nombre d'aliments, elle intervient dans le métabolisme cellulaire sous forme d’une coenzyme : la coenzyme A. Cette dernière intervient dans le métabolisme des nutriments (glucides - lipides - protides) et dans  l’oxydation et la synthèse des acides gras. En outre elle veille  à la survie des cellules par son action protectrice et stimulante. Il est ainsi indispensable au fonctionnement normal et à la régénération des tissus épithéliaux, ainsi que de la cellule hépatique.

La vitamine B5 joue un rôle important dans le fonctionnement du système nerveux central. Surnommée « vitamine antistress », la vitamine B5 participe à la fabrication et à la régulation des neurotransmetteurs (des messagers de l’influx nerveux), aussi elle est essentielle dans la synthèse de certaines hormones (cortico-surrénaliennes).

Elle joue un rôle dans la formation de l’hémoglobine, dans la protection et la régénération des cellules de la peau et des muqueuses, aussi elle a un effet bénéfique sur  la beauté des cheveux.

 

Les meilleures sources :

Cette vitamine est présente en abondance dans tous les aliments,- « panthos » signifiant « partout » en grec- qu'ils soient d'origine animale ou végétale. La levure de bière est l'aliment où la vitamine B5 est la plus représentée.
On la trouve aussi dans la gelée royale, le pollen, le miel, les germes de blé, le lait (6mg d’acide pantothénique sont contenus dans 2,5 dl de lait), les œufs (jaune), les légumes secs (cacahuètes,…),  les céréales complètes bios, le camembert, le saumon, la morue, la truite, les huîtres, de nombreux végétaux, le soja, la viande, les foies et les abats, les graines de tournesol et les légumes (champignons, avocats, légumes verts,…).

Aliment riche en B5

Quantité de vitamine B5

Levure de bière (100g)

7,2 mg

Foie de bœuf (100g)

8,7 mg

Jaune d’ oeuf (100g)

4,5 mg

Rognon de bœuf (100g)

3,1 mg

Champignons (100g)

2 mg

Oeufs durs (2)

1,5 mg

Bœuf (100g)

1,3 mg

Poulet (100g)

1,1 mg

Cacahuètes (30g)

0,75 mg

Flocons d’avoine type Quaker (30g)

0,36 mg

 

Indications :

En cas de chute des cheveux  si la chute sue à une carence de cette vitamine, l’alopécie (chute réversible des cheveux), la canitie (blanchiment prématuré des cheveux et des poils), la séborrhée du cuir chevelu…

- Alcoolisme
- Insuffisance hépatique, hépatite infectieuse.
- Inflammation du tube digestif.
- Catarrhe (augmentation des sécrétions des sinus et des bronches) des voies respiratoires, rhinites, rhume des foins.
- Troubles de la croissance des ongles.
- Cicatrisation des plaies, des gelures ou des brûlures.
- Traitement de l’eczéma, de la dishydrose palmaire et de l’herpès.
- Crampes notamment au cours de la grossesse.
- Stress et dépression.
- Hypercholestérolémie : trop de cholestérol (sous forme de panthénine : métabolite de l’acide pantothénique).
- Polyarthrite rhumatoïde.

 

Dose journalière :

Les besoins quotidiens en vitamine B5 sont relativement faibles, et comme de nombreux aliments sont riches en cette vitamine, il est facile de couvrir ses besoins quotidiens                                                      .
Les doses préconisées sont d’environ 10mg de vitamine B5 par jour pour un adulte. Mais les besoins n’ont pas été réellement déterminés et certains auteurs estiment que 4 à 7mg/ jour sont suffisants.

Age / Etat / Activité

AJR en vitamine B5

De la naissance à 1an

2 à 3 mg

De 1 à 3 ans

3 à 5 mg

De 3 ans à 15 ans

5 à 10 mg

Femmes

10 mg

Hommes

10 mg

Femmes enceintes

10 mg

Femmes allaitant

12 mg

Sportifs (pratique intensive)

25 à 50 mg


Dans le cas de carence en vitamine B5, la posologie adéquate pour en sortir est de l’ordre de 200mg/jour pour un adulte.

 

Conséquences de carence                                 :
Aucune conséquence pathologique spécifique ne relève d’une carence en vitamine car elle est rare. Elle s’observe uniquement en cas de malnutrition sévère, et en général, l’ensemble des vitamines du groupe B est alors déjà en déficit. On soulève alors les symptômes suivants :

- Une perte d’appétit.
- Des troubles cutanés tels que des ulcérations, l’alopécie ou le blanchiment des poils.
- Des troubles digestifs : douleurs abdominales, nausées, vomissements, douleurs gastriques,….
- Des troubles respiratoires : rhinites…
- Des douleurs dans les jambes et les bras : fourmillements, engourdissement, crampes, syndrome des « pieds brûlants »..
- Des spasmes musculaires.
- Une dégénérescence neuro-musculaire.
- Une dégénérescence graisseuse du foie.
- Des troubles nerveux : fatigue, maux de tête, stress, irritabilité, des périodes de somnolence alternées avec des périodes d’insomnie, convulsions…..troubles nerveux pouvant mener à une dépression.
- Des troubles de la croissance chez les enfants carencés en vitamine B5.

 

Excès :

Etant donné que cette vitamine est une vitamine hydrosoluble, elle  n'est pas stockée dans l'organisme, une accumulation en vitamine B5 est très rare. Les seuls désagréments rapportés sont des diarrhées ainsi qu’une élévation du taux glycémique.

 

A noter :

La carence, tout comme l'excès en vitamine B5 sont rares.



16/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres