Phytosanté Espace

Phytosanté Espace

Onagre

Onagre fleur.JPG

Nom biologique : Oenothera biennis

Famille : Onagraceae

 

Autres noms: belle de nuit, herbe aux ânes, primevère du soir

 

Description morphologique 

L'onagre est une plante herbacée bisannuelle, à tige dressée, tachetée en rouge,  anguleuse de 1 à 1,20 m, de feuille assez longue, ondulée avec des nervures et de fins poils. 

La floraison parfumée de juin à septembre,  la fleur de couleur jaune soufre,  à corolle régulière (actinomorphe) contient 8 étamines courbées – 4 pétales de 25–30 mm de long, plus courts que les 4 sépales. Elle s’ouvre en quelques minutes en fin de journée, à la tombée de la nuit, et fane au lever du jour. Chaque soir de nouveaux boutons éclosent.

Le fruit mesure environ 2 à 3 cm. Il contient des graines matures à la fin de l'été quand la plante sèche. À ce moment, on peut récupérer de petites graines noires (diamètre +/- 3 mm). À défaut, la plante se ressème toute seule.

L’onagre bisannuelle attire différents types de papillons de nuit, comme les sphinx, mais également les abeilles, car ses graines très riches en huile bénéfique.

 

Habitat et répartition 

Originaire d'Amérique du Nord, l'onagre est aujourd'hui présente dans la majeure partie des régions tempérées. Elle pousse généralement sur des terrains incultes et apprécie des sols assez sablonneux , rocailleux, au soleil ou à la mi-ombre rarement au-dessus de 700 m d’altitude cependant on en trouve quelques plants à 900 m . 

 

Principes actifs

Graines :

Acide gras poly-insaturé / oméga 6: acide gamma-linolénique :  acide précurseur dans la synthèse liée à la production des prostaglandines (a) de série 1 au détriment de celles de série 2.

Acides gras complexes (20%): cis-linoléique, cis-gammalinolénique.: Ce sont des acides gras essentiels, car non synthétisés par le corps humain.

L'onagre contient aussi des polyphénols,de l'acide palmitique,des esters d'acides triterpéniques.

Sa composition (acides gras essentiels, lignine, minéraux, mucilages, tanins, phytostérols, composés flavoniques, protéines...) confère à l'huile d'onagre des propriétés remarquables, notamment hydratantes, antioxydantes et anti-inflammatoires.(voir: http://phytoaromatherapieespacevital.blog4ever.com/huile-d-onagre)

 

Propriétés 

Antispasmodique, hépato-protectrice, calmante, astringente, vasodilatatrice, anti-inflammatoire, anticoagulante, hypo-cholestérolémiante.

 

Indications

Plante:

- Rhume, asthme;

- Coqueluche; 

- Troubles gastriques;

- Douleurs rhumatismales.

Huile

Syndrome prémenstruel: ménopause, troubles digestifs, rhume, asthme, prurit, psoriasis, eczéma, rhumatismes, hypertension, cholestérol, maladies cardiaques et vasculaires. 

(voir: http://phytoaromatherapieespacevital.blog4ever.com/huile-d-onagre)

 

Préparation et médication 

- En infusion, 1 cuillère à thé de fleurs,  feuilles et de tiges finement hachées et séchées dans 250 ml d'eau bouillante contre le rhume ou les troubles gastriques.

- Sous forme de cataplasmes pour soulager les douleurs rhumatismales.

 

 

(a) Les prostaglandines, composant biologique très actif, se trouvent dans presque tous les types de cellules, et sont des régulateurs vitaux qui contribuent au bon fonctionnement des divers organes corporels. Par exemple, elles jouent un rôle essentiel dans le processus de l’hémostase (arrêt d’une hémorragie).

La prostaglandine formée grâce à l’ingestion de l’huile d’onagre (ou d’autres aliments riches en linoléique et linolénique, huiles de semences, fruits secs, poisson gras, c’est-à-dire qui possède plus de 5 milligrammes de graisse par gramme de muscles, etc...) a les effets suivants :

  • Elle régule la sécrétion lacrymale et de salive.
  • Elle aide au bon fonctionnement de notre système de défense ou immunitaire.
  • Elle contrôle la production normale de graisses dans la peau.
  • Elle empêche la formation de substances inflammatoires.
  • Elle affecte le cheminement des impulsions nerveuses, régule la libération et l’action des neurotransmetteurs (messagers du système nerveux).
  • Elle régule les effet s des hormones féminines pendant le cycle menstruel.

  

Sources:

200 plantes qui vous veulent du bien 
De Carole Minker 
Editions Larousse 2013 

Guide de la phytothérapie 
Du Dr Jörg Grûnwald et Christof Jancke 
Editions Marabout 2004 

Petit Larousse des plantes médicinales 
De Gérard Debuigne et François Couplan 
Editions Larousse 2009 

Du bon usage des plantes qui soignent 
De Jacques Fleurentin 
Editions Ouest-France 2013 

 



10/06/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres