Phytosanté Espace

Phytosanté Espace

Myrte

Myrte.jpg

Nom biologique : Myrtus communis

Famille : Myrtaceae

 

Description morphologique 

C’est un arbrisseau de 1 à 3 m de hauteur. Les feuilles de couleur vert foncé, sont petites,  persistantes, pointues, opposées et très odorantes. Les fleurs sont blanches. Le fruit est une baie noirâtre à jus délicieux.

C’est à ses principes aromatiques qu’il doit l’essentiel de ses vertus médicinales. En aromathérapie, où ces actifs sont concentrés, les spécialistes distinguent le myrte vert de Corse et le myrte rouge du Maroc. Leur composition chimique n’est pas tout à fait la même, ce qui leur donne des indications légèrement différentes.

 

Habitat et répartition 

C’est une espèce spontanée répartie dans les forêts méditerranéennes de chêne liège sur les sols acides et gréseux. Elle exige une pluviométrie annuelle supérieure à 600 mm de pluie.  Sans entretien et jamais malade, il se cultive aussi bien en pleine terre qu’en bac, sur la terrasse ou le balcon. Il pousse dans le massif de l’Esterel, le golfe de Saint-Raphaël, mais aussi en Corse, en Sardaigne, en Italie et au Maroc.

 

Principes actifs

- Tanins (14 %) et dérivés phénoliques : gallotannins, acide gallique et acide ellagique, catéchine, myricétol et myricitroside;
- Flavonoïdes : myricétine-3-o-galactoside, myricétine-3-o-rhamnoside;
- Phloroglucinols complexes : myrtucommulones A et B, semi-myrtucommulone (lactones);
- Huile essentielle (0,3 %):  à alpha-pinène, 1,8-cinéole, acétate de myrtényle, myrténol;
- Acide ursolique;
- Baies : anthocyanes.

 

Propriétés 

Céphalique, anti-biotique, anti-oxydant, anti-fongique, antiseptique, anti-athérogène, anti-mutagène, antitussif, astringent, digestif, anti-oxydant, tonique veineux (régulateur de la circulation sanguine), anti-ulcéreux, anti-diarrhéique, protecteur de l'estomac, expectorant, décongestionnant, antispasmodique .

 

Indications

- Diarrhée (adulte, enfant);

- Affections respiratoires: rhume, toux,  bronchite, broncho-pneumopathie chronique obstructive;

- Troubles de système urinaire : cystite, prostatite;

- Problèmes de système digestif : indigestion, acidité, brûlures;

- Problèmes de circulation sanguine: hémorroïdes, varices;

- Maux de la tête, migraine;

- Variole, teigne

 

Préparation et médication 

On écrase les boutons floraux frais ou desséchés et on les applique sur la tête et le front une fois par jour pendant trois jours contre les maux de tête et la migraine. 

On bout les feuilles fraîches dans l’eau pendant 10 minutes, on filtre, on ajoute le miel et on boit un demi-verre de l’extrait deux fois par jour pendant une semaine contre les microbes, les affections des voies respiratoires, la toux et les diarrhées. 

On infuse les fleurs fraîches dans l’eau bouillante pendant 6 heures, on filtre et on boit un verre trois fois par jour pendant une semaine contre les troubles de circulations sanguine. 

On écrase les fruits mûrs avec le miel et on mange une cuillère trois fois par jour pendant une semaine contre la variole.

On bout l’écorce fraîche des racines dans l’eau pendant 15 minutes, on filtre et on boit un demi-verre trois fois par jour pour arrêter les diarrhées. 

On fait un massage du front avec l’huile de myrte deux fois par jour pour soulager les maux de tête. 

On applique l’huile de myrte sur la peau deux fois par jour pendant 15 jours contre la teigne.

 

Remarque 

Les fruits sont de très bons anti-oxydants (anthocyanes) mais la conservation des préparations en contenant ne doit pas excéder trois mois.

 

Sources :

Les plantes médicinales: Messaoudi Sassi;

WikiPhyto



02/03/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres