Phytosanté Espace

Phytosanté Espace

Harmel

harmel fleurs.jpgharmel graines.jpg

Nom biologique : Peganum harmala

Famille : Zygophyliaceae

 

Description morphologique :

C’est une plante glabre, buissonnante, herbacée vivace grâce à ses racines vigoureuses, elle peut atteindre 50 cm de hauteur. les tiges dressées, très rameuses disparaissent l'hiver.

Les feuilles sont alternes et fortement divisées en lanières étroites, qui restent vertes pendant une partie de la saison.

Les fleurs solitaires sont grands de 30 mm de couleur jaunâtre. elles sont formées de petites fleurs blanches à l'aisselle des rameaux et d'un fruit globuleux contenant plusieurs graines aplaties.

Le fruit est une capsule globuleuse renfermant des petites graines brunâtres, anguleuses, sub-triangulaires. Les téguments externes sont réticulés et ont une saveur amère, avec une odeur particulière, la récolte se fait en été.

 

Habitat et répartition 

C’est une espèce commune dans les régions semi-aride, aride et saharienne. Elle se développe sur les décombres, les bords des chemins et les parcours steppiques dégradés.

 

Constituants actifs

Alcaloïdes indoliques (ou béta-carbolines, associant un noyau indole à un noyau pyridine) proches de ceux de l’Ayahuasca : harmane, harmine, harmol= harmalol), harmaline .le taux d'alcaloïdes est beaucoup plus élevé dans la graine (3 à 4 %) que dans la racine, la tige (0,36 %) et la feuille (0,52 %) 
Autres constituants :
Acides aminés: phénylalanine, valine, proline, thréonine, histidine, acide glutamique et carbohydrates
Flavonoïdes, coumarines, bases volatiles, tanins, stérols, triterpènes
Pigment rouge connu sous le nom de "Turkey red" (tégument externe de la graine)
Composé fluorescent

 

Propriétés 

Généraux: hypnotique, antipyrétique, antalgique, antitussif;

Fortifiant des cheveux;

Stimulante du système nerveux central, effet antidépresseur;
Inébriante lorsque la plante (graines) est jetée dans le feu;
Anti-inflammatoire, inhibition de la myéloperoxydase;

Gynécologiques: emménagogue, abortif, stérilité féminine;
digestifs: coliques, troubles digestifs;
Cutanés: antiseptique et cicatrisant, dermatoses (eczémas) et brûlures, conjonctivites purulentes et blépharites, alopécie;
Infectieux: tétanos néonatal; anthelminthique (ascaris, toenia); antipaludique; oreillons;
Autres: sudorifique et dépuratif, hémorroïdes, diabète, hypertension artérielle, empoisonnement, venins de serpent.

 

Préparation et médication 

On écrase les feuilles fraîches et on les mélange avec l’huile d’olive échauffée puis on applique le mélange sur le front contre la fièvre. 

On applique aussi ce mélange sur les furoncles pour les guérir. 

On mélange les graines broyées avec l’huile d’olive et on fait un massage du cuir chevelu deux fois par jour pendant deux semaines pour arrêter la chute des cheveux.

 

Effets indésirables

Troubles digestifs (nausées, vomissements), hypotension, bradycardie, euphorie, hallucinations visuelles, tremblements, convulsions puis paralysie, dépression du SNC, dyspnée, hypothermie
L'absorption d'une quantité de graine supérieure à une cuillère à café entrainerait des hallucinations et des vomissements.

 

Toxicité

Toute la plante est toxique car elle contient un alcaloïde dont le taux est plus élevé dans la graine (3 à 4%) que dans la racine ou la tige (0,36%), ou encore dans la feuille (0,52%).

La toxicité apparaît pour 3  de graines moulues. De même la teneur en alcaloïdes augmente en été. Durant la phase de mûrissement du fruit.

La harmaline et la harmine sont des antagonistes de la sérotonine, un neuro-transmetteur impliqué dans le mode d'action des hallucinogènes indoluques. La harmaline et la harmine prennent la place de la sérotonine dans les mécanismes enzymatiques en raison de ressemblance des structures.

L'absorption dépend de la voie d'exposition: Après ingestion des graines, les alcaloïdes sont absorbés en quelques minutes par le tractus gastro-intestinal atteignant en 10 à 15 mn les organes cibles (système central et cœur). En fumigation, ces organes sont touchés en 5 à 10 mn. L'effet principal s'exerce sur le système nerveux central entraînant un cortège de signes neurologiques et neuro-musculaire.



07/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres