Phytosanté Espace

Phytosanté Espace

Bambou

bambou.jpg

 

Nom biologique : Bambuseae Bambusa arundinacea

Famille : Poaceae (Graminacées)

Autres noms : Bambou médicinal, bambou tabashir, bambou géant, bambou géant épineux.

 

Description morphologique

Les bambous sont une tribu de plantes monocotylédones (plus de mille variétés). Ils sont géantes, caractérisés par une tige principale sus forme d’un chaume, ou canne, lignifié, fistuleux (c'est-à-dire en tube) cloisonné aux nœuds, à la croissance extrêmement rapide (jusqu’à 1 mètre par jour). La cicatrice visible aux nœuds est la trace de la gaine des feuilles tombées. Le chaume peut se diviser en rameaux feuillés, eux-mêmes divisés en ramuscules. Le chaume est riche en silice ce qui lui donne sa résistance et sa dureté. 

 

Les feuilles sont caduques ou persistantes en fonction des espèces. Comme pour toute graminée, les feuilles comprennent une gaine ou fourreau, enveloppe du chaume, qui présente à son sommet une ligule et des oreillettes plus ou moins développées. Le pétiole est assez court et le limbe très allongé, à nervures parallèles, constitue la partie la plus apparente de la feuille.

 

Les jeunes pousses de bambous s'appellent des turions. Le turion est un type de bourgeon qui se développe sur la partie souterraine des bambous (les rhizomes). Turion vient du latin turio : « jeune pousse, tendron, rejeton ». Le turion est un bourgeon enterré, donnant naissance à une jeune pousse, qui deviendra chaume.

 

Tous les bambous ont des tiges souterraines, appelées rhizomes. Ils permettent à la plante de croître en formant des touffes plus ou moins serrées. C'est aussi un organe de réserve. Les racines sont adventives et se développent autour des nœuds du rhizome.

 

Le bambou a été et reste très largement utilisé en tant que plante ornementale, plante alimentaire. En Asie le, il est utilisé comme matériaux de construction, pour sa très grande résistance.

 

C'est l'exsudat (la sève des nœuds) de bambou qui est utilisé car il est particulièrement riche en silice. Cet exsudat appelé " Tabashir ", de la taille d'une noix, se forme à l'intérieur de la tige, il est très riche en silice et joue un rôle important dans l'organisme, c'est un reminéralisant.

 

Habitat et répartition 

Originaire du sud-est de l'Asie (l'Inde et la Chine), le bambou  pousse très rapidement et peut atteindre jusqu'à 10 mètres de hauteur. Il est adapté à de nombreux climats (tropicaux, sub-tropicaux, et tempérés). Ils sont donc présents naturellement sur tous les continents à l'exception de l'Europe et de l'Antarctique..

 

Principes actifs

Partie utilisée : On utilise les jeunes pousses et les tiges riches en minéraux, à noter que l'exsudat de la tige est naturellement riche en silicium organique. C’est cette substance qui favorise la fabrication de collagène, une protéine essentielle pour l’équilibre des tissus de la peau, des tendons et des tissus osseux.

 

Propriétés 

L’exsudat de nœuds de bambou est :

- Reminéralisant ;

- Favorise l'assimilation du phosphore et du calcium ;

- Anti-inflammatoire ;

- Antioxydant ;

- Facilite la reconstruction du cartilage (stimule la synthèse du collagène) et des tissus osseux ;

- Fortifie les dents, les ongles et les cheveux cassants ou fragilisés ;

- Fortifiant général ;

- Ralentit le processus de vieillissement des articulations et du tissu conjonctif.

- Revitalisant, hydratant, apaisant, drainant, purifiant et anti-inflammatoires (usage externe : la peau) ; 

Les feuilles 

- Vermifuges ;

- Antispasmodiques ;

- Anti-inflammatoires ;

- Revitalisantes, hydratantes, drainantes, purifiantes et anti-inflammatoires (usage externe :peau) ; 

- Fatigue générales ;

- Hypoglycémiantes ; 

Les pousses

-Aident à faire baisser le taux de LDL (mauvais cholestérol).

- Elles favorisent aussi la perte de poids, dans le cadre d'une alimentation équilibrée et à condition de pratiquer une activité physique régulière afin de lutter contre la sédentarité.

- Fortifiantes, anti inflammatoire et pour aider à la lactation.

 

Indications

Exsudat

-Troubles dégénératifs : Rhumatismes, l'arthrose, polyarthrite, ostéoporose;

- Lombalgies (maux de dos), fractures, tendinites, les colonnes vertébrales sensibles ;

- Douleurs causées par le syndrome carpien (au niveau de la main et du bras);

- Dents, ongles et cheveux fragilisés ou cassants, verrues ; 

Feuilles

- Indigestion ; ulcères

- Peaux sèches, sensibles et dévitalisés, peaux acnéiques.

Pousses (jeunes bourgeons)

- Indigestion, nausées ;

- femmes accouchées et allaitantes ;

- Anti-inflammatoire ;

- Obésité, diète pour amaigrissement ;

 

Préparation et médication

Formes et préparations : extrait fluide, infusions ou tisanes, décoctions, huiles, poudre (gélule), cataplasme.

-Infusion, tisane de bambou, consommée après le repas, en cas d’indigestion et de rétention d’eau: Laisser infuser pendant 20 mn, 1 cuillère de feuilles de bambou pour 20 ml d'eau frémissante.

N.B. Les mêmes feuilles peuvent être réutilisées pour les autres infusions de la journée. Elles conservent malgré tout la totalité de leur efficacité.

- Extraits fluides : laisser macérer 1 cuillère à café de plante diluée dans un verre d'eau de la plante. L'extrait fluide est la présentation la plus concentrée en principes actifs.

 A renouveler 3 fois par jour est la posologie recommandée pour une personne adulte. 

Gélules de bambou : à prendre en cas des douleurs inflammatoires et articulaires

La posologie pour un adulte est généralement de 240 mg/jour (en deux prises au milieu des repas) pendant 1 à 2 mois. 

-Cataplasme en cas de plaies : écraser les jeunes pousses et faire un cataplasme pour drainer les plaies. 

-Produits cosmétiques

La silice est également présente dans les cheveux et les ongles d’où l’utilisation du bambou dans certains shampoings et soins capillaires.

Les produits cosmétiques : crèmes hydratantes, nutritives, revitalisantes…, crèmes pour drainer l'organisme…

 

N.B. Ses feuilles sont associées à celles de de la dolomite, du lithotamne, de la prêle et de l’ortie piquante pour combattre la chute des cheveux (alopécie).

 

 

200 plantes qui vous veulent du bien 
De Carole Minker 
Editions Larousse 2013 

Guide de la phytothérapie 
Du Dr Jörg Grûnwald et Christof Jancke 
Editions Marabout 2004 

Petit Larousse des plantes médicinales 
De Gérard Debuigne et François Couplan 
Editions Larousse 2009 



08/02/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres