Phytosanté Espace

Phytosanté Espace

Introduction à l'Aromathérapie

Qu'est-ce qu'une plante aromatique ?

C'est une plante utilisée en cuisine mais aussi en médecine douce pour son arôme et les essences qu'elle contient. Ces essences, qui sont les principes aromatiques de la plante, sont présentes dans diverses parties comme les feuilles, l'écorce, les fleurs et fruits, les graines et les racines. Elles donneront l'huile essentielle par distillation.

Environ 10% des plantes seulement sont aromatiques.

Les Plantes aromatiques

Depuis la plus haute Antiquité, l'aromathérapie fait partie intégrante de la phytothérapie.

On doit la technique de distillation des huiles essentielles par la vapeur à un médecin arabe, Avicenne qui a fait cette découverte aux alentours de l'an mil.

C'est lors des Croisades que le savoir des hommes d'Orient, qui savaient déjà extraire des plantes les principes aromatiques par distillation à la vapeur, ont atteint l'Europe. Ils s'en servaient en ce temps-là, en parfumerie et en phytothérapie.

Les moines et les religieuses du Moyen Age cultivaient les plantes aromatiques et médicinales dans leurs jardins et en connaissaient les vertus.

 

Le terme "aromathérapie" (ou traitement par les arômes) est né pendant la première guerre mondiale. Le mot provient d'un chimiste-pharmacien, René Maurice Gatefosse, qui a eu l'idée de soigner les blessures des soldats avec de l'huile essentielle de lavande. Cet antiseptique naturel s'est révélé beaucoup plus efficace que d'autres produits utilisés à cette époque.

Il faudra attendre les années 50 pour que deux chercheurs, les docteurs Leclerc et Valnet, étudient de façon scientifique l'aromathérapie.

L'aromathérapie est une médecine très puissante donc qui n'est pas sans danger. Mais par voie externe, elle présente peu de contre-indication (sauf pour certaines plantes... l'exposition au soleil, ou des allergies). Elle peut même être complémentaire de l'homéopathie pour certaines maladies.

 

Ne pas la confondre avec la phytothérapie qui utilise la plante telle quelle (tisane, décoction) ou des préparations à base de plantes.

La phytothérapie a été reconnue officiellement en 1986 par le Ministère de la santé alors que depuis des millénaires, les hommes savaient utiliser les "simples". C'est une médecine traditionnelle ancestrale qui utilise les propriétés naturelles des molécules contenues dans les plantes. C'est l'utilisation des fragments de plantes qui la distingue de l'aromathérapie, qui elle utilise les essences.

Il faut noter que certains médicaments très connus utilisent aussi ces molécules.

 

Qu'est-ce qu'une huile essentielle ?

L'huile essentielle est un concentré de tous les principes actifs contenus dans la plante.

Les huiles essentielles sont regroupées en trois classes selon leurs effets (liste non exhaustive):

- les stimulantes : le basilic, la cannelle, le citron, le fenouil, le jasmin.

- les sédatives (calmantes) : l'anis, la bergamote, la camomille, la lavande et la marjolaine.

- les équilibrantes qui sont à la fois sédatives et stimulantes comme la rose par exemple.

 

Les huiles essentielles ne sont jamais employées pures. On doit les diluer dans une huile neutre, dans le bain, dans un lait pour le corps pour une utilisation externe. Sur un sucre, un peu d'huile d'olive, de la mie de pain, ou autre support pour un usage par voie interne.

 

Autant l'huile essentielle est à utiliser avec parcimonie chez la femme enceinte, voire interdite, autant l'usage de la plante aromatique entière ne présente aucune contre-indication, (en tisane, décoction...) les arômes étant forcément en quantité moindre dans la plante entière.

 

Quelle est la différence entre une plante aromatique et une plante médicinale ?

 

Les plantes aromatiques utilisées en cuisine ont quasiment toutes des propriétés thérapeutiques : elles sont donc utiles pour notre santé.

 

Les plantes médicinales sont utilisées par plus de 80% de la population mondiale. Plus nombreuses elles permettent de soigner ou de prévenir les maladies. Elles contiennent des principes actifs dans une partie de leurs tissus mais n'ont pas forcément une odeur caractéristique. Certaines sont toxiques telles quelles. Ce sont les simples de nos ancêtres.

 

 



02/02/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres