Phytosanté Espace

Phytosanté Espace

Oignon

oignon.jpg
 

Nom biologique : Allium cepa

Famille : Alliaceae

 

Description morphologique 

C’est une plante, annuelle ou bi-annuelle, cultivée en potager qui peut atteindre 30 à 80 cm de hauteur. Les tiges sont vertes, rondes et creuses et s’ornent de boules de fleurs blanches ou rouges lorsque c’est la saison.

Les feuilles sont creuses, charnues et pointues et les fleurs sont blanches ou violacées succèdent des capsules qui contiennent plusieurs graines noires, anguleuses, aplaties de ridées. La saveur, la forme et la taille des oignons varient en fonction du climat et de la variété.

 

Le bulbe de l'oignon se compose de bases épaissies de feuilles s'enveloppant les unes dans les autres. De façon générale on parle d'oignon pour tous les bulbes de liliacées.

 

Il existe près de 900 variétés d'oignons (ou échalions) sont inscrites au Catalogue européen des espèces et variétés. 

Les plus consommés sont 3 variétés: 

l’oignon jaune: le plus doux et plutôt volumineux, souvent consommé cru

l’oignon rouge: le plus sucré, souvent consommé cru
l’oignon perlé: aussi nommé «oignon grelot» est un petit oignon principalement utilisé dans les marinages ou dans certains plats mijotés.    

Il est également possible de se procurer des «oignons verts», caractérisés par un bulbe n’ayant pas atteint leur maturité; ils sont vendus frais avec la tige principalement en botte. Aussi nommé «oignon nouveau» ou a tort au Québec «échalote». En cuisine, on l’utilise comme la ciboule.

 

Habitat et répartition 

C’est une légume très répandue, cultivée dans toutes les régions en sec et en irrigué. Il s’accommode sur tous les types de sols.

 

Composition

Les différentes variétés d'oignons sont riches en divers polyphénols, anti-oxydants reconnus. L'échalote contient le plus de polyphénols totaux, tandis que l'oignon jaune a le plus haut taux de flavonoïdes (quercétine) (11 fois plus que dans l'oignon blanc) et des composés sulfurés. L'oignon rouge doit quant à lui sa couleur à une haute teneur en anthocyanines et est aussi riche en quercétine, l'un des polyphénols au pouvoir antioxydant le plus élevé.

Parmi ses polyphénols, les oignons contiennent des tanins, connus pour leurs effets bénéfiques notamment sur le système urinaire et sur la prostate.

Aussi, l'oignon renferme des composés sulfurés : ces substances sont nommées ainsi car elles contiennent un ou des atomes de soufre dans leur structure chimique. Tout comme pour l’ail, les composés sulfurés se forment lorsque l’oignon est coupé. À ce moment, l’alliine (une molécule inactive et inodore de l’oignon) entre en contact avec une enzyme et se transforme en composés précurseurs de l’odeur, de la saveur et des propriétés lacrymales de l’oignon. Une série de réactions s’ensuivent, dont les produits finaux sont un mélange complexe de composés sulfurés contenus dans l’oignon. Certains de ces composés limiteraient la multiplication de cellules cancéreuses, en plus de jouer un rôle dans l’activité anti-plaquettaire attribuée à l’oignon.  De même, ils inhibent la réaction allergique inflammatoire comme dans les cas de l’asthme.

L’oignon contient entre 85% (oignons secs ou « de garde ») et 90% d’eau (oignons frais).

Frais ou sec, l’oignon constitue une bonne source de vitamine C,  de même, Il fournit des vitamines du groupe B, de la vitamine E et des provitamines A en quantités modérées des minéraux et oligo-éléments. Si on le consomme généralement en petite quantité, le bulbe de cette plante potagère offre de bonnes concentrations en substances protectrices pour la santé. Les protides et les lipides ne sont présents qu’en petites quantités. Parmi les substances lipidiques de l’oignon, on peut cependant noter la présence de phytostérols. Naturellement présentes dans les végétaux en concentration variable, ces substances favoriseraient la réduction du LDL cholestérol. 

Ses glucides assurent l’essentiel de son apport énergétique. Ils sont composés d’une majorité de sucres partiellement assimilables dérivés du fructose (fructosanes), de glucose et de saccharose.

L'oignon renferme aussi, la glucokinine qui a pour propriétés hypoglycémiantes. Elle stimule les îlots de Langerhans du pancréas. Aussi,  c'est une véritable hormone naturelle hypoglycémiante dont l'action n'est pas aussi rapide que celle de l'insuline médicamenteuse, mais elle est beaucoup plus durable et sans toxicité.

Ses fibres sont moyennement abondantes et composées majoritairement de cellulosesd’hémicelluloses et de pectines.

 

Valeur nutritive pour 100 g

Énergie (kCal) : 40 kCal;

            Joules : 167 kJ

Eau : 89,11 g;
Protéines : 1,1 g;
Lipides : 0,1 g;
Glucides : 9,34 g;
Fibres : 1,7 g;

Vitamines;

Caroténoïdes provitaminiques A
Bêta-carotène : 1µg,
Bêta-cryptoxanthine : 28µg.

Vitamine B1/ Thiamine : 0,046 mg,
Vitamine B2 / Riboflavine : 0,027 mg,
Vitamine B3 ou PP / Niacine (en équivalent en niacine totale) : 0,34933 NE,
Niacine (acide nicotinique) : 0,116 mg,
Vitamine B5 / Acide pantothénique : 0,123 mg,
Vitamine B6 : 0,12 mg,
Vitamine B9 / Folates totaux : 19 µg,
Vitamine C : 7,4 mg,
Vitamine E (tocophérols) : 0,02 mg,
Vitamine K : 0,4 µg,

Caroténoïdes non provitaminique,

Lutéine et zéaxanthine : 4 µg.

Minéraux et oligo-éléments;

Potassium : 146 mg,

Phosphore : 29 mg,

Chlore: 25 mg,

Calcium : 23 mg,
Sodium : 4 mg,
Magnésium : 10 mg,
Fer : 0,21 mg,

Manganèse : 0,129 mg,
Zinc : 0,17 mg,

Bore: 0,17 mg,

Fluor 0,04 mg,

Cuivre : 0,039 mg,

Chrome 0,001 mg,

Cobalt 0,013 mg,Iode 0,002 mg,

Nickel 0,002 mg,
Sélénium : 0,5 µg,

Soufre 50 mg,

Protéines : 1,1 g,

Acides aminés;
Acide aspartique : 0,091 g,
Acide glutamique : 0,258 g,
Alanine : 0,021 g,
Arginine : 0,104 g,
Cystine : 0,004 g,
Glycine : 0,025 g,
Histidine : 0,014 g,
Isoleucine : 0,014 g,
Leucine : 0,025 g,
Lysine : 0,039 g,
Méthionine : 0,002 g,
Phénylalanine : 0,025 g,
Proline : 0,012 g,
Sérine : 0,021 g,
Thréonine : 0,021 g,
Tryptophane : 0,014 g,
Tyrosine : 0,014 g,
Valine : 0,021 g,

Lipides : 0,1 g;
Acides gras saturés : 0,042 g,
Acides gras monoinsaturés : 0,013 g,

Acide gras polyinsaturés : 0,017 g,
Dont oméga 6 : 0,013 g,
Dont oméga 3 : 0,002 g,

Glucides : 9,34 g;
Sucres simples et autres sucres : 4,24 g,
Saccharose : 0,99 g,
Glucose : 1,97 g,
Fructose : 1,29 g,

Autres constituants
Stérols végétaux : 15 mg.


Propriétés                                                                                                             

Anti-rhumatismale, anti-bactérien, anti-biotique, anti-oxydant (prévient le cancer de l'appareil digestif), béchique, diurétique, pectoral, analgésique, anti-inflammatoire, protecteur contre le coup de soleil, stimulant de l'appareil digestif notamment du foie et du pancréas, régulateur de l'intestin, protecteur de la perméabilité rénale, protecteur de l'appareil cardio-vasculaire (hypo-glycémiant, hypo-cholestérolémiant, hypotensif), fortifiant général (os, système immunitaire,...).

 
Indications
- Inflammation de l'appareil respiratoire: rhume,  toux, bronchite,..., allergies, asthme;
-  Problèmes de système cardio-vasculaire: diabète, goutte, cholestérol, thrombose, cailloux sanguins;

- Rhumatisme;

- Migraine, coup de soleil;

- Surmenage;

- Rétention de l'eau, prostatite;

- Constipation;

- Chute de cheveux;

- Douleurs auriculaires;

- Piqures d'insectes; 

- Abcès,  furoncles,  panaris, engelures, tâches de rousseur.

 

Préparation et médication 

Usage interne:

- On consomme des tranches de bulbes crues contre la toux, les rhumes, les bronchites et les maladies de la bouche. De même on peut prendre l'oignon cuit contre la toux rebelle et la constipation. A moins qu’on ne préfère, contre la toux, l’infusion préparée avec 4 à 6 oignons par litre d’eau et sucrée avec 100 g de miel. Passer et boire chaud par petites tasses, dans la journée. 

-  On consomme le suc d’oignon mélangé avec le miel d'abeille une fois par jour contre le surmenage et la goutte.

- On mange un grand oignon chaque jour contre la rétention de l'eau;

- On  broie 300 g d’oignons crus et ajouter à la pulpe obtenue 100 g de miel liquide et 600 g de vinaigre de cidre , on mêle et on  prends 2 à 4 cuillères à soupe par jour de ce mélange.

Ou on fait macérer 10 jours de l’oignon cru broyé dans son poids d’alcool, moi je préférais le vinaigre de cidre. On filtre et on prend 2 cuillerées à café par jour, une avant le dîner, l’autre avant le coucher, dans un demi-verre d’eau sucrée au miel d'abeille.

 Dans les deux cas, on fait  des cures de 10 jours par mois, pendant 6 mois au moins contre le prostatite.

Usage externe

- On coupe les bulbes en tranches et on les applique sur le front et les parties malades du corps contre le coup de soleil, la migraine et les rhumatismes.

- On fait une lotion avec le suc d'oignon et  on frictionne la chevelure avec le suc d’oignon pour arrêter la chute des cheveux;

- On  frotte une rondelle d'oignon crue soulagera et pourra même faire disparaître l'inflammation due au piqûre d'insecte; 

- On fait cuire un oignon et on l'applique chaud  comme cataplasme sur les abcès, les furoncles, les panaris, pour les faire mûrir;

- On mêle le suc exprimé de l’oignon cuit sous la cendre à un peu d’huile d’olive, et on l'applique  contre les brûlures et les engelures;

- On fait cuire le suc d'un oignon et on l'introduit chaud dans le conduit auditif contre les douleurs d’oreilles;

- On écrase les bulbes pour extraire un suc et on instille une goutte dans l’oreille une fois par jour pour guérir les maladies et les douleurs auriculaires.

- Pour guérir les aphtes et les ulcérations de la bouche, les toucher plusieurs fois par jour avec un bâtonnet trempé dans le suc d’oignon cru;

- On broie des oignons crus dans du vinaigre et en frotter les tâches 2 fois par jour pour effacer les tâches de rousseur;

 

Remarque

L'oignon frais inhibe l'agrégation plaquettaire (en agissant sur différents systèmes enzymatiques), ce qui évite la formation éventuelle de caillots, et protège des risques d'obstruction des vaisseaux et de thrombose. Une équipe bordelaise a démontré que ces effets sont nettement observables avec une consommation quotidienne de 200 g d'oignons crus.

Faire bouillir l’oignon diminuerait son contenu en flavonoïdes. À l’inverse, le cuire au four ou le faire sauter augmenterait sa teneur en flavonoïdes : l’eau s’évaporant, on observerait une plus forte concentration en antioxydants.

 

Effets indésirables

Les personnes sujettes au syndrome de l’intestin irritable peuvent avoir du mal à supporter les aliments fermentescibles comme l’oignon. Ce trouble se traduit par des perturbations du système digestif : dyspepsie, flatulences, douleurs abdominales, reflux gastro-oesophagien...

Le simple fait de limiter la consommation de l’aliment incriminé suffit généralement à atténuer les symptômes.

 

Sources:

 1 Les plantes médicinales (Messaoudi Sassi)

2 Bazzano LA, Serdula MK, Liu S. Dietary intake of fruits and vegetables and risk of cardiovascular diseaseCurr Atheroscler Rep 2003 November;5(6):492-9.

3 Lampe JW. Health effects of vegetables and fruit: assessing mechanisms of action in human experimental studiesAm J Clin Nutr 1999 September;70(3 Suppl):475S-90S.

4 Bianchini F, Vainio H. Allium vegetables and organosulfur compounds: do they help prevent cancer?Environ Health Perspect2001 September;109(9):893-902.

5 You WC, Li JY, et alEtiology and prevention of gastric cancer: a population study in a high risk area of ChinaChin J Dig Dis2005;6(4):149-54.

6 Lombard K, Peffley E, et alQuercetin in onion (Allium cepa L.) after heat-treatment simulating home preparation. Journal of food composition and analysis 18, 571-581. 2005. Ref Type: Journal (Full)

 



26/03/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres