Phytosanté Espace

Phytosanté Espace

Modes d'administration , précautions et conservation des huiles essentielles

Modes d’administration des huiles essentielles

Il existe trois modes d'administration des huiles essentielles, qui varient selon les huiles, tout comme les doses d'utilisation. 

1°- Par voie orale (ingestion, grog),

2°- Par la peau (massage, friction, compresses, bain)  

3°- Diffusion

 

Précautions fondamentales à respecter lors de l’emploi des huiles essentielles
1°- Choisir des huiles essentielles contrôlées et de qualité irréprochable, et éviter les "essences" dites naturelles. Les huiles essentielles provenant de la distillation de la plante sauvages ou de cultures saines possèdent des vertus supérieures à celles qui proviennent de plantes cultivées à l'aide de substances chimiques.

 

2°- Certaines huiles essentielles peuvent être nocives, comme le girofle, l'origan, la sarriette, le thym et la cannelle. Elles ne doivent jamais être utilisées pures sur la peau, sauf en usage externe localisé (boutons, verrues).

 

3°- On doit mélanger les huiles essentielles en cas d’ingestion (voie orale) ou de contact direct (peau) pour  ne pas risquer irritation ou brûlure, on doit les  le mélanger avec un  aliment solide comme le pain, avec les huiles végétales (huile d’olive, huile d’amende,…) dans le cas d’ingestion...

 

4°- Les huiles essentielles (sans exception) ne doivent pas être appliquées pures sur les parties sensibles du corps (aires génitales et anales, aisselles, visage), sauf sur avis d'un aromthérapeute.

 

5°- Ne jamais avaler les huiles essentielles,  sans être dilués à un support selon les prescriptions d’un aromathérapeute ...


6°- En cas d'allergie connue, faire preuve de la plus grande prudence en utilisant les huiles essentielles, nottament pour les allergies cutanées (comme l'eczéma) et respiratoires.

7°- S'il y a contact d'huiles essentielle pure avec les yeux ou la peau, verser immédiatement de l'huile végétale dans l'oeil ou sur la peau pour la diluer. Passer ensuite un coton imbibé d'huile végétale pour éliminer toute trace d'huile essentielle.

8°- En cas d'ingestion accidentelle d'huile essentielle pure, l'absorption d'huile végétale permet de réduire l'irritation des muqueuses digestives. Faire vomir au besoin.

9°-Pendant la grossesse et allaitement, les huiles essentielles devront être utilisées avec prudence. Pour les enfants, les huiles essentielles, sont proscrites pour les enfants moins de 6 ans. En plus, elles  doivent être diluées dans un solvant naturel. Plus ils sont jeunes, moins importante sont les doses données.

 

10°- Eviter de s'exposer au soleil durant la journée, suivant l'utilisation des huiles essentielles à base d'agrumes.

 

11°- Ne pas utiliser ces huiles essentielles pour les cas d'épilepsie : Hysope et sauge.

 

12°- Ne pas utiliser ces huiles essentielles pendant la grossesse : Arnica, basilic, cèdre, sauge sclarée, cyprès, jasmin, genièvre, marjolaine, menthe, romarin, thym. (La lavande et la rose ne devraient pas être utilisées les quatre premiers mois, mais après, elles sont sans danger en petites doses.)

 

13°- Ne pas utiliser ces huiles essentielles pour les cas de haute pression : Hysope, romarin, sauge, thym.

 

14°- Ne pas utiliser ces huiles essentielles si une exposition au soleil est prévue : Angélique, bergamote, cumin, citron, lime, orange, verveine.

15°- Les huiles essentielles irritantes pour la peau : Basilic, citron, verveine, mélisse, menthe, thym, tea-tree. Ces huiles peuvent être irritantes pour la peau si elles sont utilisées pour un bain. Il suffit de diluer 3 à 4 gouttes d'huile essentielle dans 30 ml d'huile d'amande douce ou de germe de blé.

 

16°- La diffusion d’une huile essentielle se fait à travers un diffuseur qui met en suspension des micro- gouttelettes, on choisit  les compositions qui plaisent en fonction de l'activité, du lieu, des préférences... et des actions des huiles essentielles. Ne pas utiliser de diffuseur chauffant, car la chaleur peut dénaturer les huiles.


Mentions importantes
Les informations suivantes doivent figurer sur le flacon et sur l'emballage : 

1°- Nom commun et nom latin afin d'éviter toute confusion avec une autre espèce botanique.
Organes sécréteurs lorsqu'il existe des variantes, car l'effet n'est pas tout à fait le même (feuilles, sommités fleuries, écorce).

2°- Contenance en ml ou en g.

3°- Pays producteur, car les huiles peuvent varier en fonction de leur origine.

4°- Informations au sujet du mode cultural utilisé, par exemple : agriculture biologique contrôlée, agriculture conventionnelle ou plante sauvage issue de la cueillette. Pour l'usage interne ou l'application directe sur la peau, l'huile doit être exempte de résidus chimiques, donc issue de l'agriculture biologique, afin d'éviter les réactions allergiques.

5°- Procédé d 'extraction : en cas d'extraction aux moyens de solvant, le nom de celui-ci doit être mentionné et il doit être précisé que le produit est exempt de résidus.

6°- Liste complète des additifs et pourcentage pour les huiles visqueuses.

7°- Support huileux éventuel en pourcentage : les huiles très onéreuses sont souvent proposées diluées.

8°- Numéro d'indentification de produit, en cas de réclamation.

  

Conditions de conservation

Les huiles essentielles doivent être conservées au sec, à l'abri de la chaleur et de la lumière et hors de  portée des enfants.



12/07/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres