Phytosanté Espace

Phytosanté Espace

Argoussier

Argousier graine.jpg

Nom scientifique : Hippophae rhamnoides

Famille : Elaeagnaceae 

Autres noms :  argousier, argasse, grisset, épine luisante, épine marante, saule épineux, faux nerprun, bourdaine marine, ananas de Sibérie, olivier de Sibérie

 

Description morphologique

L’argousier (et non pas arbousier avec lequel on a tendance à le confondre) est un arbrisseau, épineux, très rustique , pourvu de nombreuses épines. Il peut atteindre 2 à 5 m de hauteur. Son port est étalé. Ses rameaux sont étalés et pourvus d’épines. Ses feuilles sont lancéolées, vert foncé, au revers argenté. Elles sont fines et alternes. Ses fleurs verdâtres éclosent au début du printemps. Les fruits sont des baies jaunes à jaune orangé et possèdent un noyau dur contenant une graine. Ils peuvent rester en place sur la plante durant tout l'hiver.  Ses petits fruits en gousse orangée arrivent à maturité au début de l’hiver. Il les conserve  tout l'hiver ce qui le rend très apprécié des paysagers.

 

Habitat et répartition

C'est une espèce qui pousse dans les dunes littorales et les massifs montagneux en France, mais aussi en Mongolie, en Sibérie en Russie et en Chine. Même si elle supporte des hivers rigoureux, elle a besoin de beaucoup de lumière. Elle recherche donc les grands espaces : dunes ou zones peu boisées en moyenne altitude. Elle possède une croissance rapide, un système racinaire dense, résiste à la sécheresse et est capable de fixer l'azote. Peu exigeante, elle ne nécessite ni engrais ni pesticides et colonise les milieux ouverts et pauvres comme les dunes, les rocailles ou les montagnes. Elle est utilisée  pour lutter contre l'érosion des sols et la désertification (raison pour laquelle des milliers d'hectares ont été planté en Chine depuis les années 80), pour enrichir la terre et l'habitat faunique ou comme plantations brise-vent et haies denses. 

 

Principes actifs

L'argousier est très riche en substances bioactives : vitamines (A, B, C, E, K et carotène) , caroténoïdes et flavonoïdes, phytostérols, triterpènes, acides organiques, acides gras saturés et insaturés (oméga 3 et oméga 6), acides aminés et protéines, sucres simples, minéraux et oligo-éléments (azote, phosphore, fer, manganèse, bore, calcium, etc.), lipides.

Graines : huile riche en acides gras insaturés.

En résumé, les chercheurs attribuent les principales propriétés médicinales de l'argousier à sa richesse en anti-oxydants et en acides gras essentiels. La concentration en vitamine C des argouses est notamment 30 fois supérieure à celle de l'orange et 5 fois celle du kiwi. Sa teneur en vitamine E excède celle du blé ou du maïs. Les acides gras oméga 3 et oméga 6 sont les composants majoritaires de l'huile de pépins d'argouses (75%), tandis que l'huile de pulpe contient plus de 50% d'acide palmitique (oméga 7). Elles contiennent toutes deux de grandes quantités de flavonoïdes et de vitamine E. 

 

Composition des argouses (pour 100 g de baies fraiches)
Vitamine C: 200 à 1 500 mg;

Vitamine E : plus de180 mg (environ 270 IU);

Acide folique : plus de 80 mg;

Carotenoïdes, (dont bêta carotène, lycopène et zeaxanthine) : 30 à 180 mg;

Acides gras (omega-9, omega-7, acide palmitique, omega-6, omega-3, acide gras saturés et stérols): 6 à 11% (3-5% dans la pulpe, 8-18% dans les pépins);

Acides organiques (sauf Vitamine C), le jus a un PH acide de 2.7 à 3.3;

Flavonoïdes : 100 à 1 000 mg.

 

Propriétés

Stimulant physique, tonique général, astringent, immuno-stimulant, lipotrope, hypo-cholestérolémiant, anti-oxydant, anti-cancéreux, anti-ulcéreux, anti-arythmique, anti-inflammatoire, cicatrisant, anti-anémique, emménagogue, anti-vieillissement, hydratant, régénérant cellulaire, expectorant, protecteur du foie.

 

Indications

-Troubles cardio-vasculaires et coronariennes, athérosclérose et hypertension artérielle, hyperlipidémie;

- Troubles digestifs et indigestions, ulcères d’estomac et du duodénum ;

- Inflammations des poumons ;

- Menstruations douloureuses ou irrégulières ;

- Affections cutanées: eczéma, dermatite topique, irritations de la peau, plaies, brûlures, les coups de soleil, les escarres;

- Maladies virales, grippe, gingivite;

- Radiations cosmiques;

- Anémies, scorbut, fatigue, manque d'appétit, convalescence, stress;

- Prévention des maladies de Parkinson et d'Alzheimer;

- Peaux sèches, vergetures et les taches pigmentaires, rides  (usage externe: huile);

- Inflammations et infections des muqueuses (y compris vaginale et anale);

- Problèmes des cheveux: pellicule et chute;

- Prévention et cicatrisation des blessures dues aux radiations.

 

Usages

Toute la plante peut être utilisée ! On fabrique du fourrage, des boissons et des tisanes à partir de ses feuilles et de ses rameaux ; du jus, des confitures, des sauces, des soupes et des liqueurs à partir de ses baies ; et, surtout, des médicaments et des produits pour la peau, principalement à partir de l'huile extraite des pépins et/ou de la pulpe des fruits (ou de la macération, dans l'huile d'olive ou de tournesol, des pépins et de la pulpe mixés).

Les baies (pour le jus et les extraits huileux), les graines (pour l'huile), les feuilles et l'écorce (pour les extraits)

Formes et préparations : huile, teinture mère, sirops, préparations spécifiques, jus, extraits, capsules, gelées, pommades, onguents, crèmes anti-radiations, crèmes solaires,  .

 

Préparation et méditation 

Il n'y a pas de dosages établis par les données scientifiques ou cliniques. Différentes préparations existent sur le marché et il convient de suivre les prescriptions recommandées:

Infusion: 1 cuillère à soupe dans un verre d'eau bouillante, laisser infuser pendant 15 à 20 mn, boire en cas de cirrhose de foie.

En compléments alimentaires: Prendre 2 capsules (1000 mg), 2 fois par jour (de préférence pendant le repas). Après 6 semaines, la dose peut être réduite à 1 capsules 2x par jour, toujours pendant les repas. En cas de: muqueuses sèches: yeux, nez, bouche; problèmes cardio-vasculaires,...

En sirop: 1 à 3 cuillères à soupe par jour dans un verre d'eau;

En jus : boire 1 verre par jour de 70 ml de jus d'argousier dilués dans de l'eau. On considère qu'une cure de jus d'argousier doit se prolonger durant trois à six mois pour être pleinement efficace.

En huile, voir : http://phytoaromatherapieespacevital.blog4ever.com/huile-d-argousier

 

Précautions d'emploi 

L'argousier ayant des fruits extrêmement riches en vitamine C (concentration cinq fois plus importante que pour le kiwi et trente fois supérieure à celle de l'orange), il est recommandé de ne pas en consommer en fin de journée.

 

Sources:

200 plantes qui vous veulent du bien
De Carole Minker
Editions Larousse 2013

Guide de la phytothérapie
Du Dr Jörg Grûnwald et Christof Jancke
Editions Marabout 2004

Petit Larousse des plantes médicinales
De Gérard Debuigne et François Couplan
Editions Larousse 2009

Du bon usage des plantes qui soignent
De Jacques Fleurentin
Editions Ouest-France 2013

- ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé. La Pharmacopée Française 11ème édition ( consultable en ligne ).
- Organisation mondiale de la santé (OMS). Principes méthodologiques généraux pour la recherche et l’évaluation relatives à la médecine traditionnelle, 2000 ( accessible en ligne )



 


 

 



24/06/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres