Phytosanté Espace

Phytosanté Espace

Huile essentielle de palmarosa

huile-essentielle-palmarosa.jpg

Nom latin : Cymbopogon martinii S.T.Blake
Famille botanique : Poaceae

L’huile essentielle de Palmarosa est obtenue par distillation à la vapeur d’eau de Cymbopogon martini stapf partiellement séché, fleur et feuilles (herbe), de la famille des Poacées (graminées)

 

I- CARACTÉRISTIQUES
- Aspect : liquide
- Couleur : jaune pâle,
- Odeur : caractéristique de rose et géranium

II- PRINCIPAUX CONSTITUANTS BIOCHIMIQUES
Monoterpénols : géraniol (70 à 89%), linalol, Citronnellol 0,17%, Nérolidol traces…;
Monoterpénes : Myrcène 0,2%, Limonène 0.15% ;
Sesquiterpènes: Cis Beta Ocimène 0,38, Trans Beta Ocimène 1,49%, Caryophylène 1,87% ;
Esters : Acétate Géranyle 8,33%;
Cétones : Methyl Heptenone 0.06% ;

III – PROPRIÉTÉS
- Antibactérienne (bactéricide puissant) ;
- Antimicrobienne ;
- Anti inflammatoire ;
- Antifongique ;
- Anti-infectieuse ;
- Antiseptique (assainissement de l’air et prévention de maladies respiratoires) ;
- Positivante (combat les germes) ;
- Régénérante ;
- Immunostimulante ;
- Neurorégulatrice, neuroprotectrice ;
- Antifongique puissante ;
- Anti-mycosique puissante ;
- Antivirale puissante ;
- Tonique : utérotonique, neurotonique (anti-dépresseur), cardiotonique ;
- Astringente ;
- Stimulante cellulaire ;
- Décongestionnante : draineur lymphatique ;
- Aphrodisiaque ;
- Antalgique (qui soulage la douleur) ;
- Anti-oxydante ;
- Anti-tumorales et anti angiogénique ;
- Régénère les peaux ridées
- Cicatrisante (raffermit les tissus, cicatrise la peau en l'hydratant) ;
- Anti-âge, anti-élastase (le géraniol possède une action anti-élastase (et anti-kératinase), ce qui permettrait vraisemblablement à l’HE de Palmarosa de limiter le développement de l’infection cutanée) ;
- Anti-acarien, antipuce et anti-tique, insecticide (répulsive d’insecte).

 

IV – INDICATIONS
- Troubles infectieux ORL et respiratoires : grippe, rhume, rhinopharyngite, angine, otite bronchite, sinusite ;
- Troubles infectieux uro-génitaux : urétrite, cystite, vaginite, papillomavirus, candidose vaginale, cervicite, salpingite, entérite ;
- Troubles cutanées : dermatites bactériennes, abcès, mycoses, zona, varicelle, eczéma surinfecté, acné, herpès, transpiration, escarres, crevasses, plaies ;
- Arythmie cardiaque, fatigue cardiaque, virémie (présence d'un virus dans le sang) ;
- Inflammation intestinale, digestion faible ;
- Transpiration excessive, odeurs corporelles de transpiration aux pieds et aisselles ;
- Accouchement: facilite l’accouchement (ne pas utiliser pendant la grossesse) ;
- Troubles nerveux : stress, anxiété, irritabilité, dépression nerveuse, décalage horaire ;
- Insectes et parasites ;
- Soin des pieds et des cheveux ;
- Peaux ridées.

V-USAGES
Voie Interne :
Consultez un Aromathérapeute ou médecin spécialisé.

-Voie Externe :
L’HE de Palmarosa pourra être ajouté aux préparations contre l’acné, ou la transpiration malodorante. Grâce à ses propriétés anti infectieuses, immunostimulantes et anti inflammatoires, elle pourra aussi être utilisée dans bien des synergies en cas d’infection respiratoire, urinaire, gynécologique ou cutanée.

 

- En cas de cystites, infections des voies urinaires :
Application locale sur le bas ventre et le bas du dos : mélanger à parts égales de l’huile essentielle de Palmarosa, de Girofle, de Niaouli, de Camomille noble, et de Matricaire, le tout dilué à 10% dans une huile végétale de votre choix. A appliquer 3 fois par jour (se reporter à la fiche de chaque huile essentielle pour les précautions d’usage)

 

- En cas de Manque de libido
Massage : diluée dans de l’huile végétale ou dans crème de massage, elle peut être appliquée sur les zones douloureuses ou au niveau du plexus solaire, de la nuque et des poignets avant de s’endormir ou en massage dorsal pour apaiser la tension, plusieurs fois par jour.

 

- En cas de fatigue, déprime latente, d’hyperémotivité, d’irritabilité, d’agitation intérieure, de stress et de surmenage:
Dans le bain : Diluez quelques gouttes dans l'eau du bain pour dynamiser l'organisme.
En diffusion : ou en stick olfactif, dans la journée et/ou 15 minutes avant de se coucher : un mélange à base d’huile essentielle d’Orange douce, de Mélisse officinale (à défaut de Litsée citronnée) et de Palmarosa.

 

- En cas de leucorrhées
En douche vaginale : mélanger 1 goutte de chacune des Huiles essentielles suivantes : Palmarosa, citronnelle, Clou de girofle et Camomille noble, le tout dans 5 ml de glycérine végétale. Mélanger. Ajouter ce mélange à 300ml d’eau, puis réaliser une douche vaginale.

 

- En cas de mycose cutanée
- En application locale, en association avec de l’HE de Niaouli et du Tea tree, le tout dilué à 20%, 2 à 3 fois par jour.

 

- En cas d’abcès, furoncle
En application locale, en association avec de l’HE de Niaouli, du Tea tree et du Laurier noble, le tout dilué à 30% dans une huile végétale de calendula, 3 fois par jour.
 Vous pouvez réaliser en plus, tous les deux jours, un soin à l’argile verte pour « vider » l’abcès

 

- En cas de transpiration malodorante
Il est nécessaire de re-équilibrer à nouveau la flore sous les aisselles. Pour cela, faire ce soin aromatique au moins durant 2 semaines : Mélanger à parts égales de l’HE de Menthe Poivrée, de Cyprès toujours vert et de Palmarosa, le tout dilué à 3% dans du gel d’Aloe vera. Appliquer matin et soir après la toilette.
Remarques
- Utiliser un savon plutôt alcalin, c’est-à-dire à pH basique ;
- Ce mélange peut être utilisé seul à la place du déodorant habituel ;
- Si l’odeur de Menthe est trop importante, vous pouvez diminuer la quantité de Menthe poivrée et la remplacer par du Palmarosa.

- En cas de prévention des pathologies hivernales
En diffusion 10 à 15 minutes : 8 à 15 gouttes d’un mélange à part égale d’HE de Niaouli, de Palmarosa, de Citron et de Pin maritime.
Placée dans un diffuseur, elle apportera une fragrance assainissante à une pièce, tout en apaisant les esprits.
De même, en été, en application, ou en diffusion, à l’intérieur ou en extérieur, l’huile essentielle de Palmarosa permettra de repousser bon nombre de ces insectes piqueurs indésirables.

 

- En cas de mites ou Acariens alimentaires
En cas d’infestations de vos armoires à provisions :
Vider l’armoire, se débarrasser de toute nourriture contaminée, nettoyer l’armoire. Diffuser pendant au moins 30 minutes dans l’armoire fermée un mélange de 10 gouttes de Palmarosa, 10 gouttes de Menthe Poivrée et 10 gouttes de citronnelle. Sortir de la pièce pendant la diffusion. A la fin, nettoyer à nouveau l’armoire et bien la sécher. Un bon séchage est primordial.

- Cosmétique : Utilisée dans les shampoings et soins pour les cheveux pour réparer les cuticules endommagés.
Les crèmes et lotions pour tonifier et purifier les peaux sensibles et matures.

 

Précautions d'emploi à l'huile essentielle de Palmarosa
- Riche en génaniol, l'huile essentielle de Palmarosa devrait être utilisée avec prudence chez les personnes allergiques ou sujettes à des dermatites de peaux ;
- Comme pour toutes les huiles essentielles, il est recommandé de réaliser au préalable un test cutané dans le pli du coude afin de vérifier qu’aucune réaction cutanée n’apparaisse ;
- Par principe de précaution: Prudence pour la Voie orale et /ou en cure prolongée chez des personnes présentant des troubles ou des antécédents hormono-dépendants.

 

Contre indications
L'huile essentielle de Palmarosa est contre-indiquée en cas de :
- Cure prolongée chez la femme enceinte.
- Cure prolongée chez les personnes sous Tamoxifène.

 

Interactions médicamenteuses
Prudence en cas de prise par voie orale d’HE de Palmarosa et de traitement médicamenteux concomitant, demander conseil à votre médecin ou pharmacien.


Remarques
- Dans le commerce, la quantité d’huile essentielle dans une goutte est variable selon le bouchon compte goutte utilisé.
- Pour une approche sécuritaire, ainsi une goutte « commerce » équivaut environ à 40 milligrammes et 1 millilitre comptera 25 gouttes.
1 goutte = 40 mg
1ml = 25 gouttes

 

N.B. Ne pas confondre Cymbopogon martinii var. motia, alias le Palmarosa, avec sa cousine Cymbopogon martinii var sofia, alias gingergrass qui ne contient que peu de géraniol, mais beaucoup plus de limonène et de dérivés para-menthadiènoliques.



07/05/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres