Phytosanté Espace

Phytosanté Espace

Lierre

Lierre.jpg

Nom biologique : Hedera Helix

Famille : Araliaceae

 

Description morphologique 

C’est un petit arbuste rampant sur le sol ou grimpant par des crampons, il peut atteindre plusieurs mètres de hauteur (taille indéfinie).  Les fleurs sont en ombelles jaunâtres. Le fruit est une baie noirâtre.

Les rameaux sont grimpants et partiellement ornés de poils étoilés grisâtres à 5-6 rayons. Ils portent au milieu des entrenœuds des crampons parfois difficiles à enlever à mains nues, qui sont des racines transformées émettant de nombreux poils ventouses qui s'accrochent à un support (mur, arbre, arbuste, etc.). Ces racines modifiées n'ont aucune fonction absorbante.

Les feuilles du lierre sont alternes, à limbe assez coriace, vert foncé ou légèrement blanchi sur les contours du limbe. Elles présentent deux formes différentes selon leur fonction, on parle de dimorphisme foliaire ou hétérophyllie. Elles sont persistantes et tombent au cours de leur sixième année.

La floraison s'étale en septembre-octobre: Les fleurs, jaune verdâtre, portent cinq pétales. Elles sont regroupées en ombelles elles-mêmes disposées en grappes terminales.  Le lierre présente donc un cycle phénologique inversé par rapport aux plantes dont il se sert comme support. Ce sont parmi les dernières fleurs en saison à offrir du pollen aux abeilles. Une abeille solitaire est directement liée au lierre ; Colletes hederae.

La fructification s'effectue vers la fin de l'hiver, début du printemps. Le fruit du lierre grimpant est une baie (8 à 10 mm) bleu violet groupée en grappe. Il est toxique pour l'homme mais joue un rôle fondamental pour les oiseaux à la fin de l'hiver.

 

Habitat et répartition 

C’est une espèce naturelle et cultivée très répandue. Elle se développe sur les rochers, les marécages et les bordures des cours d’eau permanents. Elle est utilisée comme espèce ornementale.

 

Composition

Les principes actifs du lierre grimpant sont essentiellement des saponines (les hédérasaponines, des savons naturels). 
Le lierre grimpant contient également des stérols, des flavonoïdes, des acides phénoliques, ainsi qu’une famille de substances, les dérivés du falcarinol, qui sont à l’origine de ses propriétés allergisantes.

 

Propriétés 

Anti-cellulite, purgatif, anti-tussif, expectorant (facilitant l’évacuation du mucus produit en cas de bronchite), antispasmodique,  excitantes, emménagogues, vaso-constrictrices, dépolluante, ornemental.

 

Indications

- Problèmes d'appareil respiratoire (bronchite, toux, asthme, coqueluche,...);

- Insuffisance veineuse.

 

Usages

- Médicinale (phytothérapie: infusion, cataplasme);

- Ornemental;

- Dépolluant (captation de composés cancérigènes existants dans l'air);

- Liquide de vaisselle: Faire bouillir 100 g de lierre dans 2 litres d’eau plusieurs minutes. Presser, le jus obtenu peut alors être utilisé en tant que liquide vaisselle.

 

Préparation et médication 

- On infuse les feuilles (0,3 g/ tasse) dans l’eau bouillante pendant 10 mn, on filtre, on ajoute le miel et on boit un verre chaque jour pendant une semaine pour guérir les maladies de système respiratoire, les varices et les hémorroïdes).

- On utilise l’infusion des feuilles sous forme de cataplasme deux fois par jour contre la cellulite.

 

Contre indications

- Les personnes qui souffrent d’ulcère ou de brûlures d’estomac peuvent voir leurs symptômes aggravés par la prise de produits à base de lierre grimpant.

- Les personnes allergiques aux plantes de la famille des araliacées (par exemple le ginseng ou l’éleuthérocoque) doivent également s’abstenir de prendre des produits contenant du lierre.

- Le lierre grimpant contient une substance, l’émétine, qui peut provoquer des contractions de l’utérus. L’Agence européenne du médicament déconseille l’usage de produits à base de lierre grimpant pendant la grossesse et l’allaitement.

 

Toxicité 

Les fruits du lierre commun, des sortes de baies sont très toxiques. Deux à trois baies suffisent à provoquer des troubles chez l’enfant. Des quantités supérieures peuvent provoquer un coma risquant d’aboutir à la mort.

Certaines personnes peuvent être allergiques à la sève du lierre commun et aux sortes de poils qui recouvrent le dessous de ses feuilles.

Appliquées sur la peau, les feuilles irritent les personnes sensibles.

 

Symptômes 
vomissements , diarrhées, lésions banales du tube digestif, excitation fébrile, congestion des méninges, coma avec dépression respiratoire pouvant aboutir à la mort par asphyxie.

 



02/11/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5 autres membres